Vous avez toujours rêvé d’avoir un bel appartement ayant une imprenable vue sur la “Fifth Avenue” de New York ? Une villa avec une vue de carte postale à Miami ou encore une belle maison dans la banlieue d’Atlanta ? Pourquoi ne pas concrétiser votre rêve maintenant ? Les Etats-Unis offrent une pluralité de biens immobiliers pour qu’il existe également une large possibilité d’investissements. Avant de devenir propriétaire sur le marché immobilier américain, vous devez suivre certaines démarches. Voici un guide pour vous aider à exaucer l’un de vos souhaits les plus chers.

Prenez votre temps avant de faire une acquisition

Même s’il n’est pas indispensable de vous rendre à New-York, à Miami ou à Las Vegas toutes les semaines, sachez qu’un projet d’acquisition immobilière aux Etats-Unis nécessite une préparation. Pour cela, il faut que vous vous renseigniez sur le marché dans lequel vous souhaitez investir. Il faut au moins que vous vous rendiez une fois sur place. Pour information, avec l’autorisation de voyage ESTA USA, vous pouvez partir aux Etats-Unis pour une durée de 90 jours.

Pour que votre voyage soit bien crédible et pour que l’autorité américaine ne soupçonne pas une immigration clandestine, il ne faut pas dépasser les 90 jours autorisés. Il ne faut pas non plus être tenté d’enchaîner deux séjours de 90 jours consécutifs.

Profitez d’un séjour avec un ESTA USA pour repérer les biens pouvant vous intéresser. Acheter un bien immobilier aux Etats-Unis est quelque chose de très important, c’est pourquoi vous devez vous renseigner au maximum. Lors de votre séjour, profitez pour visiter des biens, humer des quartiers, etc. Cela vous permet de prendre connaissance de la qualité de l’environnement dans lequel vous allez vous lancer avant de franchir le pas. Ne vous fiez pas uniquement aux photos publiées sur les sites Internet ou dans les catalogues.

Comment fonctionne le marché immobilier aux Etats-Unis ?

Il se peut que la manière dont les transactions immobilières s’effectuent aux USA soit différente de celle de votre pays. Chacun des Etats dispose de sa propre réglementation en ce qui concerne l’acquisition de biens immobiliers, notamment le type de contrat d’achat, la méthode de conclusion de vente ainsi que les droits et les titres des individus concernés.

Voici les pratiques immobilières américaines les plus importantes à noter :

  • les listings d’informations sur des biens immobiliers se partagent par des agents grâce aux services d’inscriptions multiples. En plus de cela, les clients peuvent également à ces informations à l’aide de plateformes en ligne. Notez que dans d’autres pays, l’immobilier est une véritable entreprise qui est fragmentée et où les acheteurs doivent contacter plus d’un agent pour trouver un bien ;
  • Dans certaines régions du monde, payer une redevance aux agents immobiliers qui cherchent des biens immobiliers en votre nom est chose courante. Aux USA, c’est le vendeur qui se charge de payer la commission des agents immobiliers ;
  • Les agents immobiliers aux Etats-Unis sont tous qualifiés. Ils disposent en effet de licences d’exploitation. Ce type de diplôme a été mis en place afin de s’assurer de la qualité de services offerte par les agents immobiliers. Toutefois, les lois de licence sont différentes d’un état à un autre, notamment concernant le niveau d’éducation demandé, le type ainsi que la complexité des examens à faire, etc. Il est même possible dans certains cas d’avoir des cours de formation continue une fois qualifié en tant qu’agent immobilier.

En tant qu’acheteur étranger aux USA, vous devrez aussi prendre en considération différentes autres questions comme les transferts de fonds internationaux via un compte bancaire, les taux de change, la fiscalité multinationale, les restrictions concernant l’importation/exportation des devises et des biens ménagers, etc. Il faut alors que vous ayez le maximum d’informations au sujet de ces éléments pour faciliter votre projet.