Les enchères sont un excellent moyen d’éviter les procédures d’achat longues et incertaines. Mais soyez averti : dès que la vente est adjugée, vous êtes obligé de payer, alors soyez prêt.

Les ventes aux enchères se font en personne et peuvent être avantageuses pour un investisseur. La plupart des enchères exigent un dépôt de 5% à 10% et le reste dans les 30 à 45 jours (si vous gagnez).

Pourquoi acheter aux enchères ?

Les ventes aux enchères sont idéales pour les personnes à la recherche de propriétés inhabituelles que les agents immobiliers ne sauraient pas vendre. Et, si personne d’autre n’a remarqué son potentiel, vous pourriez dénicher une bonne affaire.

Mais les ventes aux enchères ne s’adressent pas uniquement aux experts qui possèdent des connaissances d’initiés. Au cours de la dernière décennie, elles sont devenues de plus en plus populaires auprès des acheteurs qui veulent éviter la procédure d’achat d’une maison traditionnelle.

Lors d’une vente aux enchères, la vente est conclue dès qu’elle est accordée. Il n’y a donc aucun risque que la vente tombe à l’eau à la onzième heure.

Combien coûte l’achat aux enchères ?

  • Vous devrez payer des frais d’administration à la maison d’enchères, qui se situent généralement entre 230 et 345 euros
  • Vous devrez également payer votre notaire ou votre transporteur
  • Vous devrez payer le droit de timbre
  • A la signature du contrat, vous serez responsable d’assurer la propriété

Comment bien acheter un bien immobilier aux enchères judiciaires ?

Vous avez besoin d’argent

Afin de faire une offre d’achat et de sécuriser l’achat, vous devez donner au syndic 10% du prix de vente ou $10K-$15K en chèque de banque. Donc, avant d’aller au palais de justice, vous pouvez vous arrêter à votre banque et faire un chèque, le retourner si vous ne trouvez pas ce que vous cherchez.

L’argent comptant est roi, car les fonds certifiés sont habituellement requis dans les 24 heures suivant l’obtention de la soumission et le dépôt initial requis. Le liquidateur exige de l’argent au comptant.

Vous devez faire des recherches

Le moyen le plus simple et le plus efficace est de vous rendre dans la région/ville où se passent les enchères immobilières judiciaires. Il doit y avoir une évaluation très précise et officielle de bien qui vous intéresse. Cela peut vous aider à définir votre choix.

Points clés à retenir

Ce n’est pas parce que la propriété est mise en vente aux enchères publiques qu’il s’agit toujours d’une bonne affaire. Souvent, l’offre d’ouverture est égale ou supérieure au montant du jugement (l’argent que la banque tente de recouvrer) et comprend le prix d’achat initial ou plus une deuxième hypothèque, d’autres prêts hypothécaires, les intérêts et les frais juridiques.

L’offre d’ouverture est ridiculement élevée par rapport à sa valeur imposable actuelle. Ces propriétés à prix élevé reviennent à la banque parce que personne n’enchérit sur elles. Ce que vous recherchez, c’est une première enchère bien en deçà de la valeur imposable actuelle, et il n’y en a que très peu.

Comment enchérir ?

Assurez-vous d’arriver assez tôt le jour de la vente aux enchères pour vous rendre au bureau du palais de justice de la région en question afin de vous inscrire à titre de soumissionnaire et de recevoir votre carte de numéro de soumissionnaire. Laissez le temps d’approcher chaque représentant de banque pour l’enchère d’ouverture nécessaire pour les propriétés que vous pourriez vouloir.

Lorsque le commissaire-priseur arrive sur le lieu de vente :

  • Il/elle annoncera quelques règles spécifiques concernant les dépôts pour une offre gagnante
  • Lorsque le commissaire-priseur annonce une propriété (par numéro de dossier et non par adresse) sur laquelle vous voulez enchérir, tenez votre carte d’enchérisseur et annoncez votre première enchère
  • Le commissaire-priseur le répétera et l’ouvrira ensuite à d’autres enchérisseurs pour le contrer.
  • Ayez toujours un plafond à l’esprit, et tenez-vous-y. Si les enchères montent en flèche, abandonnez