Sommaire

Le crédit est souvent la solution plébiscitée pour financer un projet immobilier. L’obtention d’un crédit immobilier est souvent associée à diverses conditions, dont la mobilisation d’un apport personnel. Cependant, est-il possible d’obtenir un crédit sans apporter un captal soi-même ? Si oui, par quel moyen cela est-il possible ? Nos réponses à travers cet article.

Est-il possible d’emprunter sans apport dans l’immobilier ?

Dans la plupart des cas, les banques exigent un apport personnel à hauteur de 10 % du montant à emprunter, avant d’octroyer un crédit immobilier. Toutefois, il est bien possible de bénéficier d’un crédit immobilier sans apport personnel. Certaines banques proposent cette forme de financements à leurs clients. Évidemment, un crédit immobilier sans apport est difficile à obtenir.

Pour prétendre à un prêt sans apport, vous devez justifier la fiabilité de votre situation professionnelle. De même, il faudra démontrer que vous avez des finances stables. Il est parfois nécessaire de justifier de la valeur de votre patrimoine immobilier, autant que vous devrez justifier votre reste à vivre après le remboursement de la mensualité de votre crédit.

Qu’est-ce que le prêt à 110 % ?

À la question de savoir comment avoir un prêt pour son investissement locatif, le prêt à 110 % est probablement la réponse. Le prêt à 110 % est un produit financier permettant de bénéficier d’un crédit immobilier sans apport. Cela suppose que la banque va financer l’intégralité du projet : le montant nécessaire à l’acquisition du bien et le coût des différents frais associés à l’opération.

Malgré son accessibilité relative, le prêt à 110 % reste une formule particulière. Avant de l’envisager, assurez-vous que les mensualités n’impactent pas considérablement vos finances. De même, intégrez les mensualités de l’assurance emprunteur à vos prévisions. Ajouté à cela, le taux d’endettement et la durée du prêt doivent être respectivement de 35 % et 25 ans au plus.

Le prêt sans apport est-il ouvert à tous ?

Si théoriquement le prêt à 110 % est accessible à tous les demandeurs, en pratique, c’est bien plus complexe. Pour les banques, tous les profils d’emprunteurs ne peuvent prétendre au prêt à 110 %. Sont privilégiés les primo-accédants ayant le statut de cadre supérieur ou promis à une évolution de carrière intéressante. Les emprunteurs justifiant d’une stabilité professionnelle et souhaitant emprunter moins de 150 000 euros peuvent également envisager le prêt sans apport.

Le prêt à 110%, la solution pour financer un projet immobilier sans apport

Par ailleurs, les investisseurs locatifs sont aussi des profils appréciés des banques dans le cadre d’un crédit sans apport, notamment s’ils empruntent des sommes importantes. Un demandeur de crédit sans apport justifiant d’une bonne tenue de ses ressources financières peut prétendre au crédit à 110 %. Si vous êtes jeune emprunteur de la fonction publique ou en CDI, et faites vos premiers pas dans la vie active, les banques sont enclines à vous octroyer un prêt à 110 %.

Outre le profil de l’emprunteur, les banques tablent sur les critères du secteur d’activité dans lequel vous exercez et d’une capacité d’épargne raisonnable. Si vous répondez à l’un de ces profils, vous pouvez négocier vous-même votre prêt à 110 %. Cependant, en sollicitant un courtier en prêt immobilier, vous avez plus de chances de bénéficier de cette formule.

Quelles sont les conséquences d’un emprunt sans apport ?

Le prêt à 110 % n’est pas exempt de conséquences. Même si votre profil s’y prête, la banque peut ne pas vous l’accorder, notamment si elle a déjà signé d’autres clients sous cette formule de prêt immobilier. De fait, depuis fin 2019, le HCSF a exigé aux banques de limiter le nombre de dossiers d’emprunteurs à 110 %. Les profils cités plus haut et les investisseurs locatifs sont privilégiés.

Bien que le prêt sans apport soit possible, les banques espèrent une contribution personnelle de l’emprunteur, ne serait-ce qu’à hauteur de 5 % du montant à emprunter. Avec un crédit sans apport, attendez-vous à régler des mensualités plus élevées que celles d’un crédit avec apport. De plus, ce type de crédit immobilier allonge votre durée de remboursement. Même si vous aviez étudié votre reste à vivre avant de le contracter, il limitera quand même votre marge de manœuvre financière.

En outre, le coût de l’assurance emprunteur inhérent à un prêt à 110 % peut être très élevé. Avec un crédit sans apport en cours ; il est très peu probable que vous puissiez contracter d’autres crédits : auto, consommation, etc. Ceci est sans compter le risque d’impayés et de surendettement associés à cette forme de financement sans contribution. Avec autant de contraintes, l’idée de recourir à un courtier pour négocier votre prêt à 110 % a du sens.

Facebook
Twitter
LinkedIn