Comment choisir son diagnostiqueur immobilier ?

Afin que le diagnostic de votre bien immobilier soit fiable et déterminant, il est important de bien choisir votre diagnostiqueur. En effet, un bon diagnostiqueur immobilier doit avoir toutes les compétences nécessaires pour accomplir sa mission. En raison de la multiplication des services offerts par les diagnostiqueurs, vous pourrez avoir du mal à choisir un diagnostiqueur. Ainsi, vous devriez tenir compte de certains critères.

 

Le rôle d’un diagnostiqueur immobilier

 

Le diagnostiqueur a pour rôle principal de vérifier si le bâtiment est en conformité avec les règlementations en vigueur. Il s’agit principalement de contrôler l’aspect sécuritaire, sanitaire et environnemental. Grâce à ce contrôle, vous pourrez obtenir votre Dossier de Diagnostics Techniques (DTT). Toutefois, le diagnostiqueur peut également intervenir lors d’une transaction immobilière, lorsque la règlementation l’exige (vente ou location). Si vous recherchez un diagnostiqueur immobilier, utilisez  un comparateur en ligne.

 

Les éléments à prendre en compte

 

Avant de choisir votre diagnostiqueur immobilier, vous devez :

Vérifier si le diagnostiqueur possède une certification

La certification fait partie de l’un des éléments essentiels à vérifier. En effet, la personne qui doit réaliser un DPE ou un constat des risques d’amiantes devrait être un agent certifié pour que le diagnostic soit reconnu. D’ailleurs, il s’agit de faire une évaluation de l’état d’un bien immobilier. Il convient de noter que les diagnostiqueurs sont tenus de renouveler leur certification, tous les cinq ans.

 

Contrôler l’assurance du diagnostiqueur

Un diagnostiqueur légal est tenu de souscrire une assurance responsabilité civile. Ainsi, assurez-vous que celui-ci vous remette une attestation d’assurance, ensemble avec les rapports des diagnostics immobiliers.

 

Vérifier la notoriété de son entreprise

Avant d’engager un diagnostiqueur immobilier, assurez-vous que son entreprise soit fiable et solide financièrement. Pour ce faire, consultez les avis des clients sur leur site de vente. Cela vous permet de prendre connaissance des différents avis, positifs ou négatifs, émis par les internautes. Cela vous aidera à trouver un diagnostiqueur fiable et de confiance.

 

Vérifier l’indépendance du diagnostiqueur

Après avoir vérifié la certification et l’assurance du diagnostiqueur, vérifiez également son indépendance. En effet, un diagnostiqueur indépendant sera capable d’éviter tous les risques de conflit d’intérêt ou de jugement faussé. D’ailleurs, c’est une exigence dictée par la loi. En fait, le diagnostiqueur ne doit en aucun cas être rétribué par une société. Toutefois, il peut nouer des relations avec certains professionnels de l’immobilier (comme les agents immobiliers).

 

Vérifier la durée de l’intervention

En général, la durée de l’intervention varie selon la capacité et les compétences du diagnostiqueur. En effet, cela peut prendre quelques heures, une journée ou plusieurs jours. Dans tous les cas, un bon diagnostiqueur doit être en mesure d’estimer le temps qu’il a besoin pour réaliser un travail complet et parfait.

 

Tenir compte de la situation géographique du diagnostiqueur

Si vous voulez avoir un DDT respectant les différentes normes dans votre région, choisissez un diagnostiqueur intervenant dans la zone où se situe votre logement. De plus, celui-ci dispose d’une certaine connaissance sur le marché immobilier de la région. De même, la communication sera plus flexible et les frais de déplacements seront limités.

 

S’assurer que le diagnostiqueur vous remette un ordre de mission signé

Tous les diagnostiqueurs sérieux doivent délivrer un ordre de mission le jour de l’intervention ou, au plus tard, le jour de la remise des clés. L’ordre de mission est un document qui détermine le champ de la mission du diagnostiqueur qui protège à la fois les deux partis (le diagnostiqueur et le propriétaire de la maison).

 

Qu’en est-il des documents administratifs du diagnostiqueur immobilier ?

 

Pour savoir si l’entreprise du diagnostiqueur immobilier est bien enregistrée au registre du commerce et de société, vérifiez si le numéro RCS est inscrit sur le devis du diagnostic. Ce numéro contient généralement 9 chiffres ainsi que le nom de la ville où elle est immatriculée. Toutefois, vous pouvez également consulter sur les sites d’informations des entreprises. Cette vérification vous évitera de confier le diagnostic de votre immobilier à une société qui n’existe pas légalement. Ceci vous évitera également les litiges.

 

Comment choisir un bon diagnostiqueur immobilier ?

 

Pour choisir le bon diagnostiqueur immobilier, il est primordial de comparer ses rapports de diagnostic. C’est un document qui fournit toutes les informations concernant l’état général d’un bien. D’ailleurs, vous avez certainement besoin de ce document lors de l’acte de vente ou du contrat de bail. Par la suite, vous devez vous poser la question : à quoi servent réellement les prélèvements de matériaux éventuels.

 

Quelles sont les tâches confiées au diagnostiqueur immobilier ?

 

Les tâches confiées au diagnostiqueur sont très variées. En effet, il :

  • peut être à la fois un technicien qui analyse les appareils et les documents techniques se rapportant à votre habitation ;
  • peut effectuer des prélèvements d’échantillons ;
  • peut localiser les éléments à contrôler (cela concerne généralement toutes les parties du bâtiment).

 

Les qualités requises d’un diagnostiqueur immobilier

 

Vu qu’il sera en contact direct avec les propriétaires de l’immobilier, le diagnostiqueur doit :

  • avoir un bon sens du relationnel ;
  • être autonome ;
  • respecter les règlementations en vigueur ;
  • être rigoureux et avoir le sens de l’observation ;
  • savoir prendre des décisions ;
  • avoir une bonne présentation ;
  • faire preuve de discrétion.

 

Le coût des prestations d’un diagnostiqueur immobilier

 

Le coût des prestations du diagnostiqueur immobilier varie en fonction des tâches qui lui sont confiées. De même, cela diffère d’un diagnostiqueur à un autre. Quoi qu’il en soit, un diagnostic de performance énergétique (DPE) coûte entre 120 et 200 euros.

Comment sont calculés les prix ?

Le prix des diagnostics dépend d’un certain nombre de facteurs. Tout d’abord, vous devez tenir compte du type de diagnostic. Ensuite, le diagnostiqueur se réfère à la zone géographique où se situe votre bien immobilier. Enfin, le dernier facteur à considérer est la taille de l’immobilier (maison ou appartement). Il faut noter que le diagnostic immobilier est obligatoire, lorsque le bien est mis en cas vente. Toutefois, vous devez également tenir compte du déplacement du diagnostiqueur. Un diagnostic peut durer entre 30 minutes et 1 heure. Par ailleurs, il est conseillé de demander un devis diagnostics auprès de différents diagnostiqueurs et de comparer toutes les offres.

 

Les garanties minimales

Le diagnostiqueur immobilier est tenu de fournir à son client une attestation sur l’honneur. De plus, il doit garantir que les documents qu’il a souscrits sont en bonne et due forme, c’est-à-dire exempts d’erreur. Par ailleurs, le client a le droit d’exiger la remise de ce document le jour de l’intervention ou lors de la signature de l’acte de vente. Toutefois, il est préférable de lui signaler quelques jours en avant.

Facebook
Twitter
LinkedIn