Qu’est-ce que le crowdfunding immobilier ?

L’investissement immobilier fait partie des placements d’argent les plus rentables aujourd’hui. Se déclinant en plusieurs catégories, il convient à tous les profils. Parmi les options les plus accessibles figure le crowdfunding immobilier. Ce type de placement est prisé pour sa flexibilité et sa rentabilité. Cependant, avant de vous lancer, il est crucial de comprendre son fonctionnement. Nous vous donnons plus de détails à travers cet article.

Comment fonctionne le crowdfunding immobilier ?

Encore appelé financement participatif immobilier, le crowdfunding immobilier est un placement qui consiste à faire une levée de fonds auprès d’un investisseur particulier. Celle-ci servira à financer un projet immobilier. En d’autres termes, il s’agit d’un crédit consenti par les futurs financeurs pour financer un programme immobilier.

Compte tenu de la concurrence, il est important d’en savoir plus sur le crowdfunding immobilier en se renseignant auprès d’experts du financement participatif immobilier. Afin d’éviter d’engager leurs fonds propres, les promoteurs sollicitent des investisseurs privés. Pour cela, ils passent par certaines plateformes pour rassembler les fonds dans le but de demander un emprunt bancaire.

En effet, l’obtention d’un emprunt n’est réalisée que lorsqu’un terrain a été identifié et que le permis de construire a été validé. Les travaux de construction ne peuvent commencer que lorsque la collecte de fonds a été réalisée. Le promoteur doit aussi fournir une déclaration en mairie pour ouvrir le chantier. Ensuite, il doit faire un montage en créant une société qui émet des obligations ou des actions que souscrivent les investisseurs. Pour finir, les fonds récoltés seront envoyés dans une société civile de construction-vente qui les finance.

Comment se lancer dans le financement participatif immobilier ?

Pour réussir un investissement dans le crowdfunding, vous pouvez faire appel à un expert. Il vous aidera à définir votre projet et à trouver les investisseurs idéals. À défaut, voici les différentes étapes à suivre pour investir dans le crowdfunding immobilier.

La demande de financement

La première étape pour un financement participatif immobilier est la demande de financement. Celle-ci est adressée à la plateforme et doit comporter les informations ainsi que les détails nécessaires à la collecte de fonds. Cette première phase doit être faite par le marchand de biens ou le promoteur.

L’étude du projet

Une fois la demande de financement envoyée à la plateforme spécialisée dans le crowdfunding immobilier, cette dernière étudie le dossier. Notez que les critères de sélection varient d’une plateforme à une autre. Pour cela, vous devez comparer chaque offre avant de choisir. Cette analyse permettra à la plateforme de définir les conditions du contrat, à savoir la durée de l’emprunt, les taux d’intérêt et les différentes modalités de collecte. Si votre projet ne répond pas à certains critères, il ne sera pas présenté aux investisseurs.

La collecte de fonds

Si votre projet est validé par la plateforme et que les modalités sont définies, votre demande sera mise en ligne. La collecte de fonds pourra alors débuter et vous sera annoncée par mail. Une fois le montant atteint, la collecte sera clôturée.

La réalisation du projet immobilier

Vous pourrez ensuite passer à la réalisation de votre projet. En tant que promoteur immobilier, vous pourrez utiliser les fonds collectés. Il sera nécessaire de faire un reporting auprès de la plateforme pour que les investisseurs puissent être informés de l’avancement du projet. Après avoir réalisé le projet, les fonds restants devront être reversés à la plateforme. Celle-ci devra alors distribuer les intérêts aux investisseurs.

crowdfunding immobilier

Les avantages et les risques du crowdfunding immobilier

Si le crowdfunding est autant prisé, c’est parce qu’il offre de nombreux avantages aux investisseurs. Néanmoins, il existe aussi quelques limites.

Les avantages du crowdfunding immobilier

Le crowdfunding immobilier est un investissement souple et rentable à court terme. Avec un rendement compris entre 8 et 12 % par an, ce type d’investissement s’avère plus rentable que les assurances-vie ou que le livret A. De même, il ne nécessite pas d’immobiliser une somme importante. Le financement participatif immobilier convient donc à tous les investisseurs.

D’autre part, le financement participatif est dématérialisé, contrairement à un investissement immobilier classique. Les investisseurs achètent simplement des titres de créance et ne sont ainsi pas confrontés à des problèmes de gestion.

Les limites du crowdfunding immobilier

En termes de risque, prenez garde à vous faire conseiller par un promoteur compétent. Sinon, une mauvaise gestion des fonds ou des malfaçons peuvent compromettre l’avancée du chantier. De plus, les programmes peuvent parfois se prolonger au-delà du délai prévu, ce qui engendre un retard au niveau des ventes immobilières.

Facebook
Twitter
LinkedIn