#
 

 

La vie dans une start-up immobilière est difficile.

Vous avez affaire à des règlements MLS d’un arc impénétrable. Votre concurrence est probablement bien ancrée et confortablement en avance dans la course à l’armement des dîners de steak.

Il n’y a pas d’autre choix que de se lancer dans l’aventure.

De plus, il y a des tensions à tous les niveaux de notre industrie : entre les associations, les courtiers et leurs agents. C’est déroutant, c’est contradictoire et cela nécessite un énorme investissement en ressources humaines pour démêler les nœuds.

Pour l’instant, il n’y a pas d’autre solution.

Et pourtant, les gens choisissent toujours de se lancer dans cet univers. C’est remarquable !

Au fil des ans, j’ai parlé avec des centaines d’entrepreneurs qui tentaient de lancer de nouvelles idées dans cette catégorie. Ils ont généralement les yeux brillants et sont optimistes, ont perçu une sorte d’inefficacité ou d’opportunité, et ont brûlé des milliers d’heures à essayer de résoudre un problème.

Je trouve là une source d’inspiration constante et j’adore m’entretenir avec eux.

Malgré leurs différences, ils ont presque toujours cependant la même question. Presque toutes les conversations que j’ai eues se terminent ainsi : comment parler aux gens de ce que j’ai construit ?

Il y a des premières étapes évidentes, je réponds généralement.

Tendez la main aux journalistes d’Inman. Parlez aux blogueurs de GeekEstate, Tech Savvy Agent et AG Beat. Essayez de réserver une apparition dans l’une des émissions web comme Watercooler et Agent Caffeine.

Passez le mot.

 

Deuxièmement, faites-vous des amis. Recherchez les leaders d’opinion du secteur (le Inman 100 est un bon point de départ). Connectez-vous avec eux sur les médias sociaux. Rejoignez l’un des nombreux groupes Facebook axés sur la technologie. Ne leur faites pas de propositions, mais engagez-vous.

Enfin, postulez à des événements, où vous aurez peut-être la chance de présenter votre produit depuis la scène. La concurrence est rude, mais l’opportunité est énorme.

 

Au-delà de ça, ça va être un long et dur. Et cela signifie généralement qu’il faut se montrer à un ou plusieurs des événements de l’immobilier.

Le salon professionnel est un mal nécessaire dans presque toutes les industries. Le résultat est que toutes les personnes avec lesquelles vous avez besoin de parler se trouvent généralement au même endroit. L’inconvénient, eh bien, c’est que la participation à ces salons est coûteuse, physiquement épuisante et que votre message est souvent noyé dans tout le bruit.

 

C’est pourquoi je recommande généralement aux start-ups d’éviter les grands salons – Inman’s Connect étant la seule exception – et de se concentrer sur les rassemblements plus intimes qui ont lieu tout au long de l’année. Ils sont généralement moins chers et beaucoup plus accessibles pour les nouveaux entrepreneurs. Participez à un événement comme RETSO ou RealTech.

L’année dernière, j’ai assisté à la conférence RealTech à San Francisco et je vais vous confier un petit secret. C’était l’un des meilleurs salons auxquels j’ai assisté de toute l’année.

La conférence RealTech était petite et le nombre de participants était limité.

C’était petit et les conférences étaient toutes intelligentes et très pertinentes pour la technologie. Il y avait des possibilités de dialogue significatif et d’obtenir un vrai retour sur vos idées et votre produit.

C’était un événement très intéressant.

Alors allez-y, sortez. Je serai présent à ces deux salons cette année. J’espère vous y retrouver.

Le marketing de votre start-up immobilière ne doit pas être accablant. Faire l’une ou l’autre de ces choses pourrait aider à lancer votre grande idée.

 

Et comme toujours, si vous travaillez sur quelque chose de cool, envoyez-moi un courriel ou appelez-moi. J’aimerais entendre ce que vous avez fait.

[Divulgation : Realogy est un client de 1000watt.]