Sommaire

Le régime fiscal LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) agrée aux propriétaires de louer des biens meublés en résidence principale ou secondaire. Il avance de nombreux avantages fiscaux. La possibilité de déduire une partie des charges liées à la location de ses biens en fait partie. Déclarez votre LMNP facilement, en ligne, en suivant les instructions.

 

Les conditions d’application du régime LMNP

 

Pour bénéficier du régime LMNP, remplissez les conditions suivantes :

  • le bien doit être loué meublé pour répondre aux besoins des locataires ; 
  • l’activité de location meublée ne doit pas être la principale source de revenus du propriétaire ;
  • le revenu tiré de la location doit être inférieur à 23 000 € par an. S’il excède ce montant, le propriétaire est automatiquement requalifié en loueur meublé professionnel (LMP), etc.

 

Les étapes de la déclaration LMNP en ligne

La déclaration LMNP en ligne se fait via le site de l’administration fiscale. Le processus est simple et rapide. Pour commencer, créez un compte sur le site de l’administration fiscale. Sur le site, cliquez sur « Mon espace particulier ». Ensuite, cliquez sur « Créer votre compte ». Suivez simplement les instructions. Puis, saisissez les informations nécessaires à la déclaration de vos revenus LMNP. Validez ensuite votre déclaration. Votre déclaration sera ensuite transmise à l’administration fiscaleAllez sur Decla.fr pour plus de détails.

 

Les informations à déclarer

Lorsque vous faites votre déclaration LMNP en ligne, donnez des informations précises et complètes pour respecter les obligations fiscales. Voici les principales informations à déclarer :

  • identification : ce sont vos coordonnées complètes en tant que propriétaire bailleur. Insérez aussi les coordonnées du ou des locataires ;
  • bien loué : renseignez l’adresse complète du bien loué en LMNP. Informez la surface habitable et le descriptif détaillé des biens meublés inclus dans la location ;
  • régime fiscal : confirmez le choix du régime fiscal LMNP ;
  • revenus locatifs : donnez le montant total des loyers perçus au cours de l’année. Les détails des revenus par locataire seront également demandés ;
  • charges déductibles : fournissez la liste détaillée de toutes les charges liées à la location et les intérêts d’emprunt, s’il y a lieu ;
  • amortissements : calculez et déclarez les amortissements pour les biens meublés ;
  • plus-values éventuelles : déclarez les plus-values en cas de cession d’un bien immobilier meublé ;
  • régularisation de TVA (si applicable) : si vous avez opté pour le régime réel simplifié avec option TVA, déclarez la TVA collectée et déduite, etc.

Toute situation particulière, comme une location saisonnière ou la colocation, doit être correctement déclarée. Conservez tous les justificatifs (factures, quittances, contrats de location, etc.) en cas de contrôle.

Facebook
Twitter
LinkedIn