Conseils pour les citoyens écolos qui essaient de vivre hors réseau

Sommaire

 

 

 

Il y a beaucoup d’approches différentes que vous pouvez adopter si vous voulez vivre un mode de vie écologique. L’une des stratégies les plus efficaces consiste à réduire votre dépendance au consumérisme. Vous pouvez prendre une mesure très radicale et vivre hors réseau. Vous aurez une très petite empreinte carbone et consommerez peu de ressources naturelles si vous essayez de vivre en dehors de notre culture décadente.

 

Considérer vos options de source d’eau

 

Trouver un approvisionnement en eau propre et sûre est l’une de vos principales priorités dans la préparation de la vie hors réseau. En général, vous aurez besoin de suffisamment d’eau pour boire, vous baigner, cuisiner et jardiner au quotidien. 

Un puits d’eau est l’une des sources d’eau hors réseau les plus courantes. Si le terrain n’est pas déjà équipé d’un puits, vous devrez en forer un nouveau. En général, les régions humides peuvent se contenter de puits peu profonds, tandis que les climats plus secs exigent des puits plus profonds. Vous aurez également besoin d’une pompe pour tirer l’eau de votre puits. Outre les pompes manuelles de base, vous avez également la possibilité d’opter pour des pompes à énergie solaire ou électrique. Une bonne pompe est essentielle pour améliorer l’efficacité de la collecte de l’eau de votre puits. 

Alternativement, vous pourriez récolter votre propre eau de pluie, ce qui est une option particulièrement bonne si vous allez déménager dans une zone à forte pluviométrie. Vous pourrez détourner l’eau de pluie qui frappe votre toit et de la recueillir dans un récipient de stockage. Toutefois, ce système ne convient qu’aux toits en ardoise ou en métal. Les toits en asphalte, quant à eux, ne sont pas sûrs pour détourner l’eau de pluie destinée à la consommation. Vous devrez également investir dans un filtre pour vous assurer que votre eau de pluie est potable. Trouvez d’autres idées pour vivre écologique sur le site journeetransition.org

 

Regardez la quantité d’énergie que vous utilisez actuellement

 

Si vous dépendez actuellement du réseau pour votre consommation d’énergie, vous ne vivez probablement pas un mode de vie qui serait durable hors réseau. Examinez donc de près la quantité d’énergie que vous consommez actuellement et efforcez-vous de minimiser vos dépenses autant que possible. 

Consultez votre facture d’électricité mensuelle pour connaître le nombre de kilowattheures consommés chaque mois. Pour avoir une idée précise de la quantité d’énergie et d’argent que consomme chaque appareil spécifique de votre maison, investissez dans un compteur de kilowatt. Grâce à ces connaissances, vous pourrez identifier les moyens de réduire votre consommation d’énergie. À la fin de ce processus, vous connaîtrez la quantité minimale d’énergie dont vous aurez besoin pour vivre hors réseau, ce qui vous aidera à planifier de manière plus efficace et plus précise. Vous pouvez même commencer à vous familiariser avec les sources d’énergie renouvelable. En particulier, le solaire, l’éolien, l’hydroélectricité et la géothermie sont des sources d’énergie alternatives populaires.

 

Pratiquez la culture de votre propre nourriture

 

Cultiver votre propre nourriture peut-être une courbe d’apprentissage, mais c’est aussi une partie enrichissante de la vie hors réseau. Non seulement la culture de votre propre nourriture diminue vos frais de subsistance mensuels, mais le fait de savoir exactement ce qui est entré dans votre nourriture et d’où elle provient peut vous procurer une grande tranquillité d’esprit. Le goût est également étonnant. Mieux encore, cultiver ses propres aliments est une compétence que vous pouvez commencer à apprendre dès maintenant.

Vous n’avez pas besoin de beaucoup d’espace pour cultiver vos propres aliments, ni même d’un jardin. Commencer par quelques pots d’herbes aromatiques sur le rebord de votre fenêtre est un excellent début. Vous pouvez également rechercher des jardins communautaires dans votre région. Non seulement les jardins communautaires sont une occasion précieuse de commencer à apprendre à cultiver vos propres aliments lorsque vous avez un espace limité. Ils sont également parfaits pour rencontrer de nouvelles personnes, y compris des cultivateurs expérimentés qui seront probablement heureux de partager leurs conseils avec vous. 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn