appartement
Sommaire

Le home staging est à la mode de nos jours. C’est un mot que l’on entend souvent dans de célèbres émissions de télévision abordant la thématique de la décoration ou de l’immobilier. Mais concrètement, qu’est-ce que c’est et comment le mettre en place de manière simple et efficace ?

Le home staging, qu’est-ce que c’est ?

Commençons par une brève définition. Si on traduit littéralement, ça veut dire « mise en scène de la maison ». Le home staging est une technique prisée des architectes d’intérieur et des décorateurs afin de mettre en valeur un bien et surtout de créer un coup de cœur chez l’acheteur pour vendre plus vite… mais aussi à un meilleur prix ! Pour cela, vous avez plusieurs pistes contenues dans cet article. Mais vous pouvez aussi aller plus loin. Vous inspirer de ce que vous pouvez trouver dans des magazines spécialisés, sur les réseaux sociaux ou bien encore dans un webzine sur le monde de l’habitat.

C’est une triste réalité de la vie : la première impression est la plus importante. De l’entretien d’embauche au premier rendez-vous, vous n’avez qu’une seule chance de faire bonne impression – et il en va de même pour votre maison lorsque vient le temps de la vendre.

Le processus de home staging consiste donc à nettoyer, réparer et améliorer l’apparence de votre maison. Il peut s’agir d’une opération aussi simple que de peindre votre porte d’entrée d’une couleur vive et accueillante ou d’une opération aussi complexe que de revoir l’ensemble de votre décoration intérieure. Vous pouvez faire appel à un professionnel du home staging pour accomplir toutes ces tâches à votre place, ou vous pouvez les faire vous-même en fonction du temps et de l’argent que vous souhaitez y consacrer.

Les 5 principes fondamentaux du home staging

Préambule : essayez de voir votre bien à travers les yeux d’un acheteur

Pourquoi regardent-ils votre maison ? Cherchent-ils un nouveau style de vie ou simplement une autre maison ? La plupart des acheteurs recherchent plus que quatre murs et un toit ; ils veulent sentir que votre maison est l’endroit où ils peuvent vivre leur vie. Les acheteurs veulent vivre dans cette maison, pas y dormir. Pour conclure la vente, vous devez leur montrer que c’est l’endroit où le reste de leur vie se déroulera.

Il faut désencombrer

Numéro un, on désencombre. On élimine les meubles et les bibelots inutiles. On apporte de la place et on ne garde que l’essentiel. Les visiteurs doivent pouvoir découvrir les volumes et apprécier l’espace intérieur des différentes pièces.

Il faut espacer

En numéro 2, on allège l’espace. On enlève les photos de famille, les souvenirs, les objets personnels, toutes les collections… le tout étant de proposer un espace neutre pour permettre aux acheteurs de se projeter le plus possible dans le logement. Attention aussi aux couleurs très marquées sur des portions de murs. L’idéal est de tendre vers le plus de neutralité possible.

Il faut réparer

Troisièmement, on répare. Il faut réparer toutes les petites choses qui font mauvais genre : les fissures apparentes,  les traces d’humidité, les plinthes qui se décollent, les ampoules, les joints noirs, … Le but est de séduire les acheteurs, il faut pouvoir montrer que la maison est bien entretenue.

Petite astuce : si vous voulez vendre au plus vite, vous devez avoir une cuisine et une salle de bain impeccables. C’est ce que les acheteurs regardent en premier. S’ils s’imaginent qu’ils ont beaucoup de budget à placer dans la cuisine ou la salle de bain, ils vont forcément négocier votre prix. En effet, s’ils voient qu’il y a beaucoup de travaux à réaliser à postériori, cela va jouer sur le prix de vente final.

Il faut réaménager

Numéro 4, on réaménage ! Il est important de dégager les zones, de faire entrer la lumière dans la maison et de faciliter la circulation avec une sensation d’espace. On redonne à chaque pièce sa fonction pour que l’acheteur puisse bien décrypter des différentes fonctions de chaque pièce. On commence par identifier les zones de la maison selon leurs utilité (dormir, manger, …) pour ensuite planifier les pièces. Par exemple, de manière générale, mieux vaut placer la salle à manger proche de la cuisine.

En home staging, il faut surtout dépersonnaliser

Enfin, le numéro 5 c’est la décoration. Il ne faut pas hésiter à repeindre les murs qui sont trop marqués. Mieux vaut privilégier les bruns, les taupes, le lin, le gris et le beige. Ce sont des teintes plus subtiles que le blanc. Ce dernier peut paraître plus trop froid aux yeux des acheteurs. Globalement, mieux vaut privilégier les couleurs claires car celles-ci permettent de maximiser la luminosité.

Au niveau des matériaux, il faut utiliser des matériaux dits « bluffants », comme par exemple le lino imitation parquet ou les revêtements muraux imitation carreaux de ciment. Ces imitations, quand elles sont de bonne qualité, apportent une sensation de matériaux nobles sans pour autant ruiner le budget.

Pour ce qui est des détails, il ne faut pas hésiter à investir un petit budget (principe de base du home staging) dans quelques objets « coup de coeur » : un joli tableau ou une belle table basse peuvent tout à fait susciter l’intérêt de la globalité de la pièce chez les acheteurs. Ce sont parfois les détails qui font la différence.

Facebook
Twitter
LinkedIn