Sommaire

Préalablement à une vente ou location de bien immobilier, un diagnostic immobilier doit avoir lieu. Ce rapport technique doit être inclus dans la promesse de vente et dans le contrat de location d’habitation. Cette procédure a pour objectif de garantir la sécurité et la santé des futurs occupants. En outre, le diagnostic doit être réalisé par un professionnel agréé. Il s’agit du diagnostiqueur immobilier. Ce dernier doit disposer des compétences requises pour l’exercice de cette fonction. Pour en savoir plus sur le diagnostic immobilier et sur le métier de diagnostiqueur immobilier, découvrez le site de cet diagnostiqueur immobilier. De plus, veuillez lire cet article jusqu’à la fin pour comprendre les essentiels du métier de diagnostiqueur immobilier.

 

Les formations et études requises pour devenir diagnostiqueur immobilier

 

Pour exercer la fonction de diagnostiqueur immobilier, la personne concernée doit avoir suivi des études en BTP ou génie civil. Le niveau de diplôme idéal serait un BTS ou un BUT dans ces domaines. Ensuite, la personne qui aspire à ce métier doit suivre une formation spéciale dans un organisme accrédité par le COFRAC, Comité français d’accréditation. À l’issue de cette formation, elle doit avoir réussi à un examen à la fois théorique et pratique. Si elle passe à cet examen, elle obtiendra une certification valide pour sept ans. Au bout de sept ans, le diagnostiqueur immobilier doit être re-certifié pour qu’il puisse continuer d’exercer son métier.

 

Les missions type d’un diagnostiqueur immobilier

 

Voici quelques exemples de missions qu’accomplit souvent un diagnostiqueur immobilier :

 

État des risques naturels et technologiques (ERNMT)

Ce diagnostic vise à informer l’acheteur ou le locataire des risques auxquels le bien peut être exposé, comme les risques :

  • miniers ;
  • technologiques ;
  • sismiques ;
  • d’inondation, etc.

 

Amiante

Le diagnostiqueur recherche la présence d’amiante dans les matériaux du bâtiment. C’est un diagnostic obligatoire pour les propriétés construites avant le 1ᵉʳ juillet 1997.

 

Plomb (CREP)

Le CREP est l’abréviation de Constat de Risque d’Exposition au Plomb. Il a pour objectif de repérer la présence de plomb dans les peintures, particulièrement dans les habitations construites avant 1949.

 

Gaz

L’installation de gaz est examinée pour évaluer sa conformité. Cela pour garantir la sécurité des futurs acquéreurs ou locataires.

 

Électricité

Le diagnostiqueur vérifie la conformité de l’installation électrique du logement par rapport aux normes en vigueur.

 

Assainissement non collectif (ANC)

Il vise à vérifier le bon fonctionnement des installations d’assainissement individuel.

 

Diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le DPE évalue la performance énergétique d’un bâtiment. Il tient compte de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Le DPE classe le bien en fonction de sa performance, de A (très économe) à G (très énergivore). Il fournit également des conseils avisés pour améliorer l’efficacité énergétique du bien.

 

Termites

Ce diagnostic vise à repérer la présence éventuelle de termites dans le bâtiment ou ses alentours.

 

État des lieux

Le diagnostiqueur peut être amené à réaliser des états des lieux, notamment lors d’une location, pour évaluer l’état initial du bien.

 

Mesure de la surface habitable

Le diagnostiqueur mesure la surface habitable du logement selon une méthode réglementée comme la loi Carrez ou la loi Boutin

.

Enjeu du métier de diagnostiqueur immobilier dans le réchauffement climatique

 

La construction et l’immobilier sont à l’origine d’une part importante des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Les constructions mal isolées jouent un rôle significatif dans cette problématique. Il en est de même pour les systèmes de chauffage ou de climatisation peu efficaces. Il est donc temps d’y remédier pour éviter le réchauffement climatique. La fonction de diagnostiqueur immobilier se révèle cruciale dans ce contexte. En effet, les diagnostics établis par ces professionnels permettent de sensibiliser les propriétaires et les futurs acquéreurs aux enjeux environnementaux liés à l’immobilier. Le DPE, notamment, fournit une estimation de la consommation énergétique du bien. Dans le DPE, le diagnostiqueur propose des recommandations pour améliorer la performance énergétique du bien. Ainsi, ces professionnels contribuent à la transition vers des logements plus respectueux de l’environnement en identifiant les axes d’amélioration possibles.

 

Tarifs type des diagnostics immobiliers

 

D’abord, il est bon de savoir que les prix des diagnostics immobiliers sont fixés librement par les professionnels du métier. Cependant, les tarifs appliqués varient le plus souvent en fonction des éléments suivants :

 

La localisation géographique

Les coûts de main-d’œuvre et les tarifs pratiqués par les professionnels diffèrent d’une zone à l’autre.

 

La taille et le type de bien

La superficie du bien à diagnostiquer ainsi que sa complexité (appartement, maison individuelle, immeuble, etc.) influent sur le tarif. En général, plus le bien est grand, plus le coût du diagnostic sera élevé.

 

Le nombre de diagnostics requis

Certains biens nécessitent plusieurs diagnostics immobiliers obligatoires comme les biens plus anciens par exemple. Chaque diagnostic supplémentaire entraîne des coûts supplémentaires.

 

Le professionnel choisi

Le choix du professionnel qui effectuera les diagnostics immobiliers peut influencer les tarifs. Il est important de demander des devis à plusieurs experts certifiés pour comparer les prix.

 

La complexité des diagnostics

Certains diagnostics, comme le diagnostic amiante ou le diagnostic plomb, nécessitent des analyses plus approfondies. Cela pourrait augmenter les coûts. Voici quelques indications tarifaires des diagnostics immobiliers :

  • diagnostic amiante : de 80 à 140 € ;
  • diagnostic plomb : de 110 à 220 € ; 
  • diagnostic électrique : de 70 à 130 € ;
  • diagnostic gaz : de 100 à 140 € ; 
  • DPE : de 90 à 150 € ; 
  • mesurage loi Carrez : de 70 à 120 € ; 
  • diagnostic termites : de 70 à 180 € ; 
  • assainissement : de 100 à 150 €, etc.
Facebook
Twitter
LinkedIn