Méthode pratique dans l’immobilier: le carrelage sur plot

Les beaux jours sont de retour et vous souhaitez passer d’agréables moments avec votre famille ou entre amis ? Cela peut passer par l’agrémentation d’une nouvelle terrasse ou la rénovation de vos carreaux d’intérieur. À cet effet, il existe une façon méthodique de poser ses carreaux : la pose sur plot. 

De plus en plus utilisée par les particuliers, la pose de carrelage sur plots s’avère être très pratique. Cette méthode présente en plus de nombreux avantages, qui vous permettent de garder votre ancien revêtement du sol et ouvre à davantage de possibilités que les techniques de pose traditionnelles, contraignantes et fastidieuses. Retour sur cette méthode pratique dans l’immobilier, le carrelage sur plot.

 

Qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, la technique de carrelage sur plots désigne la pose de plots synthétiques qui soutiennent l’angle des dalles, sur lesquelles s’installent les carreaux. Les plots peuvent être réglables ou non, mais sont assez solides pour être réglés en hauteur. En général, on utilise ce genre de revêtement pour les aménagements extérieurs, comme en terrasse. 

 

Différence entre carrelage classique et carrelage sur plot

À la différence d’un système d’installation de carrelage classique, celui sur plot laisse un espace libre entre le revêtement et le terrain sous-jacent. Ainsi, il est possible d’ajuster la hauteur du carrelage par rapport au nivellement du sol. Cette technique s’adapte parfaitement à l’aménagement d’une terrasse sur un terrain en pente, par exemple.

De plus, ce type d’installation présente des plots beaucoup plus épais qu’une dalle traditionnelle. Alors, bien qu’ils ne s’installent pas de la même façon que des carreaux classiques, il requièrent un minimum de préparation du terrain. Enfin, cette méthode s’inscrit surtout dans le cadre d’un sol instable ou sur une voie où passent occasionnellement des véhicules. 

 

Comment l’appliquer ?

Véritable alternative à la pose de carrelage classique, le carrelage sur plots nécessite des étapes d’installation précises à respecter.

  • Décaisser la terre : ce qui va permettre de mettre à niveau le sol, par rapport à la terrasse.
  • Disposer les plots selon la disposition la plus adaptée à la situation et de façon à couvrir toute la surface à carreler.
  • Poser les carreaux sur les plots : le premier dans un angle de mur ou sur une extrémité de la première rangée, afin de remplir progressivement toute la surface.

Le matériel nécessaire pour l’application d’un carrelage à plots

Pour réaliser correctement l’installation d’un carrelage à plots, il est nécessaire de disposer des matériels suivants :

  • D’un crayon à papier et d’un niveau à bulle, afin de marquer les limitations, les points d’appui et de disposer d’une installation parfaitement parallèle.
  • D’un feutre géotextile, d’un mètre ruban et d’une ficelle pour marquer la disposition des plots à distance égale.
  • D’une pelle, d’une pioche et de piquets en bois pour travailler la dalle et faciliter l’installation des plots.
  • D’une meuleuse, nécessaire pour couper le dernier carreau dans sa largeur et faire correspondre les dimensions.

Avantages et inconvénients

S’adapte à tout type de terrain

Le principal atout du carrelage  sur plots réside dans le fait de pouvoir aménager une terrasse plane sur un sol irrégulier ou pentu. De ce fait, ce type d’installation peut s’adapter aux contraintes du terrain existant. De plus, la hauteur des plots peut être ajustable, ce qui permet d’avoir un niveau similaire, aussi bien en extérieur qu’intérieur, afin de créer une continuité entre les 2 espaces de vie.

D’une part, les dalles de terrasse sur plots peuvent également être posées sur tout type de surface stable, ce qui facilite son installation. Il peut s’agir d’un ancien carrelage, de béton, de bois ou bien de terre. Ainsi, il n’est pas nécessaire de consolider les carreaux par des joints supplémentaires. 

L’avantage avec ce type d’installation est qu’il ne retient pas l’eau de pluie, qui peut s’écouler plus facilement. En effet, ses joints ouverts et l’absence de contact permettent de réduire les risques de fissures, de dépôts de calcaires et de dommages, par rapport à un revêtement classique.

 

Facilite l’insertion de câbles, fils et tuyaux

D’autre part, l’espace libre entre les dalles et le terrain autorise le fait de laisser un passage pour les canalisations, câbles électriques ou réseaux, qui demeurent accessibles à tout moment, en cas de besoin. Par ailleurs, il est possible de corriger facilement l’aspect d’une terrasse dont le revêtement a été usé au fil du temps, démodé et abîmé. Pour ce faire, il suffit d’y poser les plots et de les recouvrir, sans avoir à perdre du temps à le retirer.

 

Pratique dans tous les sens

En plus d’être pratique, ce type d’installation s’avère être plutôt esthétique et praticable dans l’immédiat après la pose. Ainsi, ce processus d’aménagement vous permet de gagner un temps précieux dans vos travaux de l’espace extérieur.

 

Inconvénients de la dalle de terrasse sur plots

La principale limite concernant l’installation d’un carrelage sur plots, est liée à la stabilité du sol sur lequel il s’installe. En outre, certaines surfaces présentent un compactage remblayé qui nécessite d’être particulièrement soigné. Ainsi, il est parfois nécessaire de louer une dameuse, afin d’assurer la stabilité du terrain sur lequel sont posés les plots. 

D’autre part, la plupart des risques sont rares et sont imputables à un déficit de la qualité des composants ou à des défauts de mise en œuvre. Dans un cas comme dans l’autre, cela peut entraîner des désordres qui restent, malgré tout, réparables et sans conséquences désastreuses, si ce n’est au niveau de la cohésion ou de l’esthétique de l’ouvrage.

 

Quel est le budget et qui sont les fournisseurs/marques ?

En premier lieu, le budget alloué à ce type d’installation, va dépendre du type de plot de terrasse. En effet, on distingue plusieurs dimensions de plots, dont :

  • Le plot réglable en PVC, qui a l’avantage d’être démontable et qui peut s’adapter à tous les matériaux. Il coûte entre 1 et 3 euros l’unité.
  • Le plot correcteur de pente, toujours en PVC, qui permet d’ajuster l’ensemble de l’installation, selon le niveau de pente du terrain, pour un prix à partir de 1.35 euros l’unité.
  • Le plot rehausseur en PVC, qui a la particularité de faire gagner un peu plus de hauteur. Il est disponible à partir de 0.60 euros l’unité.

Par la suite, l’installation prend en compte le prix du mètre carré de terrasse, où l’on compte généralement entre 4 ou 5 plots par mètre carré. Ici, il faut donc entre 8 et 20 euros le mètre carré pour des plots, en fonction du nombre. À noter que ce coût ne prend pas en compte la pose du carrelage, ni la prestation d’un professionnel. En fonction de la grandeur des carreaux, on obtient donc :

  • Des dalles de 40 x 40 cm : 16 à 32 euros le m².
  • Des dalles de 50 x 50 cm : 10 à 20 euros le m².
  • Des dalles de 60 x 60 cm : 8 à 16 euros le m².
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn