Agent immobilier : tout savoir sur ce métier

vente maison

Avec près de 30 000 agence immobilières, soit 2 fois plus que dans les années 90, et près de 90 000 agents immobiliers tous statuts confondus; l’immobilier est un bassin d’emploi majeur. Même si la crise a impacté le nombre de transactions, le métier d’agent immobilier continu de faire rêver bon nombre de Français. Métier de contact et d’accompagnement, il offre de splendides opportunités de carrières ainsi que des rémunérations parfois stratosphériques !

Le métier d’agent immobilier et les qualités nécessaires

L’agent immobilier évalue la valeur marchande ou locative d’un bien en fonction du marché. Il doit être en veille permanente et parfaitement connaitre le milieu de l’immobilier. Il est l’intermédiaire direct entre le vendeur et l’acheteur potentiel ou entre le propriétaire et le futur locataire de ce bien. En outre, il joue un rôle de conseil lors de chaque négociation et s’assure que la transaction, vente ou location, se fasse dans le respect de la législation en vigueur. Mais pour vendre ou louer, l’agent immobilier doit également consacrer du temps à la prospection pour étoffer son catalogue de biens. Fin négociateur, il doit également suivre et relancer régulièrement ses clients, qu’ils soient propriétaires, futurs acquéreurs ou locataires.

Le métier d’agent immobilier comporte également une grande part de travail administratif : établissement et signature des mandats de location ou de vente, tenir à jour la liste des documents et justificatifs à fournir, faire faire les diagnostics immobiliers obligatoires, s’informer de l’évolution des modalités, types et taux de prêts, etc. Qu’il soit employé dans une agence franchisée ou indépendante, l’agent immobilier est souvent en déplacement et doit se rendre disponible pour les visites, le soir en dehors des heures de bureau et les samedis.

La formation et les perspectives de carrière

Agent immobilier est un métier régi par la loi Hoguet et nécessite pour l’exercer d’être titulaire d’une aptitude professionnelle, de la carte professionnelle «Transaction sur immeubles et fonds de commerce» délivrée par le Préfet et d’un casier judiciaire vierge. Il s’agit également d’un secteur très concurrentiel. Pour être efficace, il faut mettre tous les atouts de son côté, en commençant par une formation.

Plusieurs formations existent :

Au niveau bac + 2 : le BTS Professions immobilières et le DEUST Professions immobilières. Après, au niveau bac + 3 : une licence professionnelle en droit ou en sciences humaines et sociales, avec une spécialisation en droit et gestion immobiliers ou en gestionnaire de l’habitat locatif et de l’habitat social. Enfin, au niveau bac + 5 : un master pro droit de l’immobilier et de l’habitat ou droit immobilier, urbanisme et construction ; un master spécialisé maîtrise d’ouvrage et gestion immobilière ou management du patrimoine et de l’immobilier.

Plus le niveau de formation est élevé, plus les perspectives de carrières sont importantes, comme à terme, la direction d’une ou plusieurs agences franchisées dans un grand groupe de niveau national.

Côté rémunération, un agent immobilier débute entre le SMIC et 3 000€ bruts mensuels. Dans la plupart des cas, le salaire est constitué d’un fixe basé sur le SMIC et d’une commission sur les ventes de 5 à 7%. Ainsi, les meilleurs vendeurs pourront obtenir des salaires très confortables.

Facebook
Twitter
LinkedIn