Comment choisir son constructeur de maison individuelle?

 

Vous avez envie d’une maison qui réponde à vos besoins ? Vous avez besoin d’une petite rénovation de maison ? Pour vous accompagner dans votre projet de vie, faites appel à un constructeur de maison qualifié. Il dispose de toutes les compétences nécessaires pour créer votre projet et gérer votre chantier. Cependant, comment le choisir ?

Le rôle du constructeur de maison individuelle

 

Le constructeur de maison intervient tout au long de la construction d’un bien immobilier :

  • conception avec plan et étude de terrain ;
  • remise des clés ;
  • SAV.

Il va gérer les diverses missions sur le chantier et agir en tant que maître d’œuvre. Il peut accompagner sur la recherche du terrain à construire, la recherche de modes de financement, l’accomplissement des démarches administratives ou encore le choix des meilleurs équipements. Vous aurez plus d’infos sur le site suivant.

 

Comment faire le choix de son constructeur de maison ?

 

Il existe des indicateurs et des repères pour choisir le meilleur constructeur de maison individuelle. Suivez nos conseils pour bien le sélectionner.

 

Une inscription au RCS

C’est un point essentiel pour prouver l’existence juridique d’une entreprise. Pour ce faire, repérez sur le devis le numéro RCS de 9 chiffres et la ville où il a été enregistré. Vous trouverez aussi le numéro SIREN/SIRET ou le numéro de TVA intracommunautaire. L’adresse de l’entreprise est aussi importante, car plus elle est loin du chantier, plus les frais de déplacement seront élevés. 

 

Sa situation juridique et financière

C’est une option qui est facultative, car payante. Pour une centaine d’euros, vous pouvez regarder sur le site Infogreffe si l’entreprise n’est pas en redressement judiciaire ou encore en dépôt de bilan par exemple. Ainsi, vous ne payerez pas d’acompte à une société qui ne sera pas apte à assurer les travaux en question. Par contre, si le constructeur fait faillite en cours de mission, vous aurez droit à une garantie de livraison.

 

Les assurances à prévoir

 

Il faut s’assurer que le professionnel choisit ait souscrit à une garantie décennale qui couvre les réparations et les dommages matériels survenant dans les 10 ans après la réception des travaux. La garantie de bon fonctionnement des équipements comme le tableau électrique, les interrupteurs, la ventilation dure deux ans. De plus, la garantie responsabilité civile du chef d’entreprise couvre l’artisan pour tous dommages durant les travaux et jusqu’à la livraison du chantier. 

 

Les diverses garanties financières

 

Les garanties financières sont aussi essentielles. On en recense 3 uniquement :

  • la garantie de remboursement d’acompte qui est obligatoire dès que le constructeur sollicite un acompte de 5% au moins au maître d’ouvrage. Elle est effective dès la conclusion du contrat et prend fin à l’ouverture du chantier ;
  • la garantie de livraison à délais et à prix établis à l’avance : elle est de mise et couvre le maître d’ouvrage dans le cas d’une défaillance ;
  • la garantie de paiement des sous-traitants : elle est souscrite par le constructeur au profit de ses sous-traitants. Elle va les couvrir en cas de défaillance du constructeur.
Facebook
Twitter
LinkedIn