domotique habitat
Sommaire

Domotique et coordination des systèmes électriques

Depuis la généralisation de l’électronique domestique depuis les années 1960-1970, et l’apparition de la domotique, la diffusion d’équipements électroniques de plus en plus sophistiqués dans la maison est devenue un phénomène incontournable qui rend cruciale la tâche de coordination entre les systèmes.

Le concepteur du système domotique doit donc naturellement faire fonctionner ensemble tous les sous-systèmes de gestion de la maison :

  • les télécommunications,
  • le chauffage et la plomberie,
  • les ouvertures et fermetures des portes et fenêtres,
  • les éclairages,
  • l’informatique…

Et ce, tout en assurant la sécurité des personnes et des biens.

En pratique, le professionnel de la conception domotique représente l’évolution naturelle du concepteur électrique qui se limitait à calculer des puissances et à dérouler des câbles. Aujourd’hui, ce nouveau professionnel doit être parfaitement informé des besoins technologiques de toutes les installations d’un bâtiment donné, et garantir une parfaite harmonie avec tous les autres professionnels afin d’offrir les meilleures solutions possibles.

Avec l’utilisation de la domotique, il ne suffit plus d’aller chercher un électricien (voir ici) et de le faire travailler à dimensionner et câbler correctement le système électrique d’une habitation pour assurer la fonctionnalité d’une installation électrique, il faut également assurer une synchronisation d’ensemble et une programmation correcte.

Fonctionnalités de la domotique

Par rapport aux installations électriques classiques, le système domotique offre des avantages majeurs : en effet, il fournit à tous ses utilisateurs des fonctions de contrôle, de confort et de sécurité, et assure ainsi une meilleure qualité de vie en intégrant toute une série de fonctionnalités :

  • gestion des charges électriques avec détachement des appareils non prioritaires (comme le lave-vaisselle, le lave-linge, le four, etc.)
  • gestion du chauffage, de la climatisation, de la ventilation / VMC
  • création automatique de scénarios prédéfinis : journée de semaine, week-end à la maison, vacances d’hiver
  • allumage, extinction et réglage automatique de l’intensité de l’éclairage des pièces
  • gestion de la diffusion sonore (chaîne hi-fi…), télévisuelle et informatique (ordinateurs, tablettes…)
  • ouverture ou fermeture automatique des rideaux et des stores en fonction des conditions météo
  • gestion de la téléphonie et d’Internet
  • contrôle et suivi de l’efficacité énergétique par la lecture, l’affichage et le paramétrage des compteurs avec comptabilisation et historique des consommations
  • surveillance des locaux à distance grâce à des caméras ; gestion des alarmes anti-incendie, anti-intrusion, anti-inondation, détection de fuite de gaz
  • contrôle des disjoncteurs des tableaux électriques.

Conception d’installations intégrées

En raison de cette évolution technologique rapide, la conception d’un système électrique connaît également une transformation profonde : d’une simple conception de systèmes électriques, elle est devenue une conception d’installation intégrée.

En particulier, on parle de conception d’installations intégrées lorsqu’il n’y a plus de séparation claire entre les différents types d’installations dans un bâtiment. Il en résulte un système multifonction, programmable et unique, capable de surveiller, de coordonner et de contrôler les différentes opérations, tant localement qu’à distance (via une application sur Internet).

Dans les systèmes électriques traditionnels, les différents concepteurs travaillent indépendamment les uns des autres, sans aucune coordination. Dans le cas d’un système domotique au contraire, il doit y avoir une interaction efficace et constante entre les différentes configurations de l’installation et par conséquent entre les différents installateurs : l’électricien, l’électronicien, le plombier, l’installateur d’antennes et l’informaticien.

Facebook
Twitter
LinkedIn