Comment trouver un bon chasseur immobilier?

 

Trouver le bien immobilier qu’il faut est une tâche difficile, mais à prendre au sérieux. C’est pourquoi la majorité des personnes à la recherche de la perle rare se tourne vers des experts. Le hic : il faut travailler avec la bonne agence et le bon chasseur pour ne pas se faire arnaquer.

 

Qu’est-ce qu’un chasseur immobilier ?

Dans le domaine immobilier, il existe plusieurs spécialisations. Il y a l’agent immobilier, le chasseur, le mandataire, etc. L’agent immobilier est le plus connu. Généralement, c’est un expert qui s’occupe de la vente. Il est donc en relation directe avec le propriétaire. Le chasseur, lui, est spécialisé dans la recherche de bien pour les demandes des acheteurs ou des locataires. Mais la plupart du temps, ces deux métiers ne font qu’un. Ceci dit, il n’est pas impossible de trouver ces experts comme chez l’agence Perle rare qui se spécialise dans la chasse aux appartements de luxe. Retrouvez la définition sur https://immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/acheter/j-achete/quel-est-le-role-dun-chasseur-immobilier 

 

Quelles sont les qualités d’un bon chasseur ?

Un bon chasseur doit remplir les qualités suivantes :

Avoir un réseau

Ce premier critère est très important, car il sera impossible pour lui de trouver le bien idéal pour ses clients s’il n’a pas de réseau. Ce dernier sera constitué d’agences, d’agents, de promoteurs, de chasseurs, de notaires, mais aussi de particuliers. Grâce à cela, il peut proposer des biens qui ne sont pas encore sur le marché. Et pour que ce réseau soit conséquent de par sa taille, le chasseur doit être une personne sociable, dynamique et avoir le sens de la relation.

Avoir une connaissance très pointue de sa zone

Tout comme l’agent immobilier, le chasseur intervient sur une zone bien définie. Il doit la connaitre sur le bout des doigts :

  • le nom des rues ;
  • le nom des quartiers ;
  • le nom des villes ;
  • les bâtiments historiques ;
  • les lieux importants : commerces, écoles, musées, restaurants, etc ;
  • les lignes de bus, de trains, de RER, etc.

Sans oublier la connaissance du marché immobilier de sa zone de chasse. C’est-à-dire que cet expert doit savoir où trouver tels ou tels types de bien, où trouver telle ou telle fourchette de prix, ainsi de suite.

Savoir évaluer un bien immobilier

Puisque le chasseur est mandaté par le locataire ou l’acheteur, il a un budget à respecter. De ce fait, il doit être capable d’évaluer un bien pour que son client évite de se faire escroquer. L’évaluation d’un bien requiert la connaissance du prix au mètre carré du marché, la construction et les normes dans le bâtiment, la copropriété, etc. Avec ces connaissances, il est capable de dire si le bien est surestimé ou si le prix est sincère.

 

Comment trouver le bon chasseur immobilier ?

Trouver le bon chasseur, c’est comme trouver le bon agent immobilier : c’est difficile, mais pas impossible. Voici quelques pistes :

  • les compétences : la première chose à vérifier est son succès. Retrouvez ces détails sur son site, sur ses pages de réseaux sociaux et auprès de ses anciens clients. Ou demandez-lui tout simplement. Autre chose à vérifier : ses qualités qui sont énumérées dans les paragraphes précédents ;
  • la qualité de service : comment traite-t-il ses clients ? Comment prend-il en compte les besoins de ses clients ? Comment se passent les recherches jusqu’aux transactions ? Comment se passe l’accompagnement dans son ensemble ? Sans oublier la clarté du service ;
  • les valeurs : qu’est-ce que le chasseur immobilier a comme valeur dans son travail ? Est-il sincère, dynamique ? Est-ce qu’il met l’intérêt avant la satisfaction de ses clients ? Quelles sont ses valeurs personnelles et professionnelles ;
  • le prix : ce n’est pas une référence importante, car chaque professionnel propose ses propres tarifs. Pourtant, le bon chasseur peut être celui qui passe dans votre budget. Une commission très chère n’est pas gage de qualité. Un prix très bas ne veut pas forcément dire non plus que c’est un chasseur médiocre.

Les signes à fuir

Maintenant que vous savez quelles sont les qualités et comment choisir un chasseur, voici les indices à éviter :

  • s’il dit qu’il est chasseur dans plusieurs départements ou plusieurs régions, fuyez ;
  • si aucune agence ou aucun agent immobilier ne le connait, soit il n’est pas compétent, soit il n’est pas de la région ;
  • s’il demande une avance de sa commission ou autres paiements avant signature de la location ou de l’achat. La loi oblige ce type de professionnel de ne rien percevoir en amont. Même s’il dit que c’est pour une étude ou une constitution de dossier, fuyez, c’est un arnaqueur ;
  • si dans le contrat, il stipule qu’un dédommagement sera versé par le client si le mandat est arrêté avant toute transaction, encore une fois, fuyez ;
  • si au moment de votre premier entretien le courant ne passe pas ou si vous avez des doutes sur ses compétences, cherchez un autre chasseur immobilier.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn