Sommaire

La géophysique est l’étude des phénomènes physiques liés au sol, au sous-sol et à leurs éléments constitutifs. Dans le cadre de certains projets de construction, il peut être nécessaire de réaliser une étude géophysique. Elle permet de sécuriser le projet et d’en apprécier l’adaptabilité par rapport au sol et au sous-sol du site d’implantation. D’autres raisons expliquent aussi l’opportunité d’une étude géophysique antérieurement à une construction.

Une étude géophysique permet de déterminer les vestiges de fondations industrielles

En amont de la réalisation d’un projet de construction, il est conseillé d’étudier le sol et le sous-sol du terrain destiné à l’ouvrage. La méthode la plus efficace en ce sens est assurément l’étude géophysique. L’objectif de cette prospection géophysique du sol et du sous-sol peut être de déterminer la présence de vestiges de fondations industrielles pouvant compromettre le projet.

L’analyse géophysique peut permettre, par exemple, de réaliser une étude d’impact et un état des lieux avant la mise en œuvre du projet. En présence de vestiges en dur comme les fondations industrielles, celles-ci seront alors identifiées grâce à leur nature et les matériaux en présence. Pour déterminer la présence de structures, la géophysique emploie plusieurs techniques.

Dans le cas précis de l’identification de vestiges de fondations industrielles, c’est la méthode électrique qui est utilisée. Très efficace pour identifier ce type de vestiges, la méthode électrique n’est cependant pas la seule. La technique du radar a aussi montré son efficacité. Chacune de ces méthodes pour identifier les vestiges peut être associée à l’imagerie multispectrale. Vous pouvez en savoir plus sur la géophysique et l’intérêt d’une étude en ce sens avant tout projet, en effectuant des recherches spécifiques sur le Net.

Comprenez le concept de toit du substratum rocheux

Le toit de substratum rocheux représente la partie supérieure de la surface d’une roche, laquelle peut être exposée à la surface topographique ou couverte par d’autres dépôts. La réalisation de certains projets nécessite un suivi, et donc une étude préalable de ce substrat de roche. En réalité, il s’agit de la roche se trouvant sous la surface, et d’autres matières comme le gravier ou le sable qui l’entourent. Ce substrat de roche peut faire l’objet d’une analyse géophysique.

Elle est nécessaire dans la mesure où la structure du substratum rocheux peut impacter les spécificités de la surface de la Terre et ses différents types de drainage. Avec une étude géophysique, vous pourrez identifier les types de roches qui caractérisent le substrat rocheux. Il peut s’agir de roches sédimentaires contenant de l’eau souterraine, de schiste argileux ou de gypse. De même, vous pouvez trouver des roches anciennes et résistantes composées de minerai métallifère.

Faire une étude géophysique avant tout projet de construction

La géophysique pour délimiter un aquifère

Un aquifère est une structure géologique contenant de l’eau souterraine. L’eau peut y être de façon ponctuelle ou permanente. En fait, cette formation géologique qu’est l’aquifère se compose de roches perméables à même d’emmagasiner l’eau et d’en permettre des écoulements. Il existe différents aquifères : les aquifères alluviaux, les aquifères de roches cristallines et les aquifères de riches sédimentaires. La perméabilité est une donnée essentielle pour déterminer un aquifère.

La structure, la géométrie des formations rocheuses et les caractéristiques physiques des sols sont des éléments déterminants de la tenue des eaux souterraines dans un aquifère. Il se compose en effet d’une zone saturée et d’une zone non saturée. Au niveau de la zone saturée, l’eau occupe une place importante des espaces vides. S’agissant de la zone non saturée, qui soit dit en passant contient aussi de l’air, l’eau est présente uniquement sous forme liquide.

La géophysique permet de déterminer les zones aquifères ou de préciser leur périmètre ou leur fonctionnement. Elle utilise alors différentes techniques : l’électromagnétisme, la méthode électrique, la gravimétrie, la méthode sismique ou des diagraphies de forage.

Évaluez la profondeur d’une fondation

Les fondations jouent un rôle dans la durabilité et la sécurité d’un projet de construction. Ce sont elles qui déterminent la stabilité de l’ouvrage en répartissant son poids sur le sol. Elles empêchent les infiltrations et les tassements. Aussi, en fonction de leur profondeur, les fondations permettent d’estimer le coût de votre réalisation.

Pour connaître la profondeur des fondations, il est possible d’opter pour la géophysique. Cette méthode vise non seulement l’évaluation de la profondeur des fondations, mais aussi la détermination des tassements sous ouvrages. Elle permet aussi d’identifier les principes de fondation destinés à soutenir la structure. Elle identifie les anomalies dans le sous-sol, les risques présents et susceptibles de créer un surcoût après un arrêt de chantier ou la mise en œuvre d’une assurance.

Facebook
Twitter
LinkedIn