Les termes à connaitre dans l’immobilier : La tremie escalier

Aimeriez-vous transformer vos combles en véritable espace de vie ? Aménager un escalier intérieur sera indispensable pour la réussite de votre projet. Cependant, l’aménagement d’un escalier est loin d’etre une mince affaire. Pour éviter de mauvaises surprises pendant les travaux, il faudra penser à bien choisir l’emplacement de la trémie et calculer ses dimensions. La tremie escalier est l’élément qui permet de créer l’ouverture entre les deux étages. Pour ceux qui ont du mal avec les travaux, faites appel à un professionnel en construction pour garantir un aménagement selon les normes. Comment calculer une trémie d’escalier ? Pourquoi est-ce important de bien l’aménager ? Comment ouvrir une trémie ? Suivez notre article pour découvrir les meilleurs conseils de nos experts pour l’aménagement de vos escaliers.

Définition

La tremie escalier est une ouverture au sol, qui est créée entre deux étages. C’est l’espace au sol, permettant l’installation d’un escalier à l’intérieur d’une maison afin de passer d’un étage au suivant.

Pour construire une trémie, le responsable des travaux devra faire une découpe d’une grande partie de la structure de la maison. La pose d’ossature est le plus souvent requis pour renforcer la solidité de l’ensemble de la construction.

La trémie d’un escalier est alors une incontournable pour l’aménagement de n’importe quel type d’escalier : escalier droit, escalier hélicoïdal, escalier suspendu, escalier escamotable, escalier quart tournant ou autre.

 

Calcul

La création d’une tremie escalier n’est pas une tache des plus simples. Certains éléments sont à prendre en compte dans le calcul.

 

Les éléments à considérer pour le calcul de la trémie

On prend en compte :

  • Les types d’escaliers, la trémie peut être rectangulaire, ronde ou carrée selon le choix d’escaliers : escalier tournant, escalier en colimaçon, escalier à limon central, etc. ;
  • Les dimensions de l’escalier jouant sur la taille de la trémie à créer ;
  • L’emplacement, en fonction du plan de la maison, la meilleure solution est de le mettre dans un coin pour économiser de l’espace ;
  • La pente des escaliers, afin de calculer la longueur de la trémie.

Avoir un plan dessiné des deux étages est le moyen le plus simple d’avoir une vue d’ensemble sur le projet d’aménagement.

 

Les dimensions idéales pour la trémie

Les dimensions d’une trémie d’escalier peuvent varier selon les types d’aménagement. Une largeur de 70 cm est possible pour des escaliers étroits, mais l’idéal serait de prévoir une ouverture de 80 à 90 cm pour un meilleur confort et accessibilité.

Concernant la longueur, tout dépend de la pente. Plus la pente est raide, plus la trémie peut être petite, une ouverture confortable serait alors de 190 cm de hauteur. 

Avant de calculer la longueur et la largeur de la trémie, il convient avant toute chose de se mettre d’accord sur la forme de l’escalier.

 

Pourquoi une trémie ?

Une trémie d’escalier est indispensable pour pouvoir passer d’un étage à l’autre de votre maison. La plupart du temps, cette ouverture est créée par beaucoup de propriétaire pour transformer leur sous-sol en étage supplémentaire avec un meilleur confort.

Le calcul des dimensions de cette ouverture de cage d’escalier est extrêmement important. Une ouverture trop étroite pourrait vous faire cogner la tête au plafond lors du passage dans les escaliers, ce qui ne serait pas agréable.

Une bonne dimension donnera un effet confortable à votre intérieur.

 

Comment ouvrir une trémie d’escalier ?

Voici les étapes à suivre pour ouvrir une trémie escalier :

 

1-La réalisation du tracé

Pour réaliser le tracé de la trémie, trois options sont possibles : construction sur solives sans plancher, avec plancher ou sur dalle béton.

Les constructions les plus anciennes sont généralement dépourvues de plancher. Les étages sont principalement constitués de solivage apparent. Dans ce cas, le contour de la trémie doit se tracer sur les solives à l’aide d’un crayon, d’une règle ou en utilisant un cordeau à poudre.

Pour une construction avec plancher, il faut commencer par le traçage du périmètre de la trémie sur les solives. Ensuite percer les planches pour créer un repérage. Puis reporter le tracé au niveau du plancher.

Concernant les constructions en béton, l’utilisation d’un cordeau à poudre est la solution la plus efficace.

 

2-Le renforcement de la structure

Avant l’ouverture sur le plancher, le renforcement de la structure est chose essentielle à l’aide d’étais de maçon et de madrier en bois. Pour ce faire :

  • Placer les étais à l’aplomb des solives, le plus proche possible du chevêtre ;
  • Dégager entièrement les solives à découper ;
  • Sécuriser l’ensemble du chantier des chutes de bois et autres à l’aide de cartons ou de couvertures.

Veillez à ce que personne ne soit à proximité pendant les travaux pour éviter les accidents pouvant survenir.

 

L’ouverture du plancher

Pour ouvrir des solives en bois, découper le plafond avec une scie puis découper les solives à l’aide d’une tronçonneuse. 

Pour les dalles en béton, effectuer une délimitation des contours de la trémie à l’aide d’un perforateur-burineur pour ensuite creuse. Pour l’étape suivante, sectionner le treillis soudé à l’aide d’une pince coupe boulon. 

Après l’ouverture, la fabrication d’un chevêtre permet de reporter les charges dans le plancher. La fixation se fera à l’extrémité des solives qui ont été raccourcies. 

 

Les conseils de nos experts lors de la construction d’un escalier 

Mis à part la trémie, de nombreux autres éléments sont à prendre en compte lors de la construction de vos escaliers. 

 

Les matériaux

Ce ne sont pas les matériaux qui manquent pour réaliser un escalier design dans son intérieur. Pour que les escaliers s’intègrent parfaitement à l’intérieur de votre habitat, le choix doit se faire selon la déco existante :

  • Les escaliers en béton ;
  • Les escaliers en acier ;
  • Les escaliers en bois ;
  • Les escaliers en verre ;
  • Ou les escaliers en matériaux mixés.

A vous de faire ressortir votre originalité en adoptant un style contemporain, un style moderne ou un style un peu rustique.

 

Les sécurités

Les éléments de sécurité ne sont pas à négliger. On parle du garde-corps qui forme la protection sur les extrémités d’un escalier. La rampe ou la main courante est l’élément qui permet de se tenir pendant la montée et la descente.

La hauteur des marches doit être de 17 à 20 cm et la profondeur de marche idéale est égale au giron avec 4 cm de plus.

 

Le budget

Eh oui, tout projet ne serait pas concrétisé sans un budget bien défini. Avant de commencer les travaux, vous devez définir un budget. Pour vous donner une petite idée, l’escalier droit, le moins cher de tous requiert une enveloppe budgétaire d’environ 2050 euros. 

Pour un escalier quart tournant, le budget est un peu plus important, d’environ 2810 euros. Pour les escaliers en colimaçon, le budget moyen est de 3 400 euros. 

Toutefois, comme vous devez le savoir, le budget peut plus ou moins considérablement varier en fonction des matériaux choisis et des types de structures à mettre en place. Les matériaux plus modernes sont plus chers et exigent donc un budget plus important que les matériaux classiques.

Certains professionnels sont en mesure de vous établir un devis sur-mesure selon les travaux à envisager.

 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn