Récupérer l’eau d’un puits ancien: quelle pompe de surface choisir?

 

 

A la différence d’une maison moderne, une ancienne maison dispose de quelques éléments architecturaux incontournables, parmi eux le puits. Si on avait l’habitude de récupérer l’eau d’un ancien puits à l’aide d’un seau et d’une corde, il existe actuellement des solutions plus pratiques et économiques comme les pompes de puits. Un tour d’horizon sur les pompes de surface.

 

Utiliser une pompe de puits pour récupérer l’eau d’un puits ancien

 

La pompe de puits est la meilleure solution. Pratique, elle peut être simplement raccordée à un tuyau pour un arrosage manuel (à condition que la pompe soit adaptée) ou un arrosage automatique via un réservoir sous pression. Elle doit être sélectionnée en fonction des caractéristiques du puits et des besoins en eau. Deux types de pompes à eau peuvent être utilisés :

 

La pompe de surface

Elle est utilisée dans les puits traditionnels d’une profondeur inférieure à 7 mètres. La pompe est installée à proximité du puits ou elle peut être installée dans un local technique. En effet, un tel équipement est plus ou moins bruyant. Placée à l’extérieur, elle doit être protégée et hivernée. 

 

La pompe immergée

Elle convient aux puits classiques dont la profondeur excède 7 mètres, c’est-à-dire aux petits puits d’un diamètre de 10 à 20 cm. Le plus profond peut atteindre 70 mètres. La pompe est alors glissée dans le puits et immergée sous l’eau et ne requiert pas de local technique.

 

Comment choisir la meilleure pompe de surface ?

 

Les pompes de surfaces comme la pompe de surface Jetly sont généralement conçues pour récupérer l’eau dans les puits dont la profondeur ne dépasse pas 7 mètres, mais aussi dans les rivières. Pour choisir la meilleure pompe de surface, il faut tenir compte des critères suivants :

 

Les différents types de pompes de surfaces

  • la pompe de surface monocellulaire : convient surtout pour l’irrigation des surfaces de tailles standards comme un jardin, un potager ou encore une pelouse. Elle est plus robuste et plus bruyante, mais moins puissante. Elle s’adapte aux eaux claires ou légèrement pourvues de particules solides dont la taille est inférieure à 0.5 mm ;
  • la pompe de surface multicellulaire : elle peut arroser de grandes surfaces, des cultures maraîchères ou entretenir des terrasses, etc. Plus puissante, elle permet une grande montée en pression et un plus grand débit d’eau.

La pression de la pompe de surface

La pompe de surface doit pouvoir amener l’eau du point le plus bas au point le plus haut, c’est la hauteur manométrique totale exprimée en bars, ce qui équivaut à : la hauteur de refoulement (la distance entre la pompe et le point le plus éloigné qu’elle doit alimenter) + la pression utile + les pertes de charge estimées à 10 % de la longueur des conduits.

 

Le débit de la pompe de surface

Il est nécessaire de déterminer l’usage de l’eau puisée et la quantité nécessaire pour répondre à la demande. Cette eau, sert-elle à irriguer les pelouses, les potagers, l’approvisionnement des maisons ou est-elle juste un complément pour nettoyer les terrasses, les voitures, etc ? Additionnez la demande en eau et divisez-la par 3 pour obtenir le débit de la pompe de surface nécessaire.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn