Vendez plus facilement votre appartement à Brest

Brest est une commune française réputée pour ses nombreux atouts. Mais y vendre un appartement n’est pas une tâche aisée. Il s’agit d’un projet qui demande beaucoup de temps, de connaissances et de démarches administratives. Vous devez également suivre un certain nombre d’étapes importantes afin d’assurer la facilité de la vente. Découvrez quelques étapes et astuces pour vendre plus facilement votre appartement à Brest.

Faites passer un diagnostic immobilier pour votre bien

Avant toute transaction immobilière, le bien concerné doit faire l’objet de nombreux diagnostics réalisés par un expert. Pour un diagnostic immobilier à Brest et aux alentours par exemple, il existe des spécialistes qualifiés à proximité qui offrent des tarifs compétitifs. Cette opération consiste à contrôler le bien suivant certains critères bien définis. Cela sert à déterminer s’il est en conformité ou non avec les diverses normes immobilières en vigueur.

Pourquoi le faire ?

Pour faire simple, le diagnostic immobilier permet de faire un bilan sur l’état de santé du bien en question. De ce fait, il est très important puisqu’il permet d’éviter d’éventuels risques qui menaceraient la santé et la sécurité des locataires.

Autrement dit, l’objectif principal d’un tel diagnostic est de garantir aux acheteurs ou locataires la sûreté et la fiabilité du logement. De plus, grâce à cette opération, il est possible d’obtenir des informations réelles sur le type du logement, la date de sa construction, sa superficie, la présence de substances toxiques et l’état des diverses installations.

Lequel faire ?

De nombreux diagnostics immobiliers sont à réaliser avant la mise en vente d’un bien immobilier. Ces derniers dépendent en grande partie du type de bien voulu. Néanmoins, que le bien à vendre soit une maison individuelle ou un logement dans un immeuble en copropriété, il est obligatoire de faire réaliser :

  • Le diagnostic du métrage en loi Carrez ;
  • Le diagnostic des performances énergétiques ;
  • Le diagnostic de l’installation intérieure du gaz ;
  • Le diagnostic plomb (CREP) ;
  • Le diagnostic électrique;
  • Le certificat d’état des risques naturels ;
  • Le diagnostic à la présence d’amiante ;
  • Le diagnostic relatif à la présence des termites ;
  • Le diagnostic d’assainissement non collectif.

De plus, vous devrez signaler à l’acheteur s’il y a un risque de mérules dans la construction. Cela concerne principalement des zones géographiques bien spécifiques. Celles-ci sont indiquées sur un arrêté qui peut être consulté sur internet ou en préfecture du département.

appartement à Brest

Estimez correctement la valeur de votre bien immobilier brestois

L’estimation de votre bien immobilier brestois permet d’obtenir sa valeur réelle en tenant compte de sa situation, de ses caractéristiques et du marché. De ce fait, vous avez la certitude de ne pas le sous-évaluer ou le surévaluer. Vous attirez ainsi plus de potentiels acquéreurs. Vous mettez donc bien moins de temps à vendre et en sortez sans pertes.

Qui peut le faire ?

Idéalement, il est recommandé de faire estimer son bien par un professionnel. De ce fait, vous pouvez contacter un notaire ou une agence immobilière. Le notaire dispose de plus d’expertise à ce sujet puisqu’il est le professionnel libéral chargé d’authentifier les transactions sur les ventes des biens.

Cependant il existe d’autres alternatives telles que l’étude des annonces immobilières ou de la situation économique de la ville. Aujourd’hui, de nombreuses plateformes en ligne proposent d’estimer gratuitement et rapidement votre bien immobilier. Vous pouvez également utiliser l’application gouvernementale « Demande de valeur foncière ».

Critères à prendre en compte

Afin de réussir l’estimation de votre bien immobilier brestois, il est important de tenir compte de certains critères. On distingue :

  • L’adresse du bien ;
  • La nature du logement du bien : type, superficie, nombre de pièces ;
  • Les performances énergétiques ;
  • L’état général du bien : son entretien, le coût de rafraichissement ou des travaux à prévoir ;
  • L’environnement immédiat du bien : présence de balcon, terrasse, piscine, raccordement à l’internet haut débit, etc.

Prenez le temps de sélectionner le meilleur agent immobilier

Réussir la vente d’un bien immobilier requiert un minimum de connaissances. Il est nécessaire de bien débuter et de suivre les étapes clés afin de ne pas rencontrer d’obstacles lors de ce voyage. Pour ce faire, il est recommandé d’opter pour un excellent agent immobilier. Cela permet de bénéficier de nombreux avantages.

Avant tout, il est bien de savoir que l’agent immobilier dispose de certaines compétences et qualités. En effet, il a une bonne maîtrise du marché et des prix de la ville. Il dispose également d’un réseau assez important qui permet à ses offres d’être plus visibles. De plus, l’agent immobilier est habitué à négocier, ce qui lui confère une certaine aisance avec les clients.

Opter pour un agent immobilier garantit donc de vendre votre bien au meilleur prix. Il vous fait aussi gagner du temps puisqu’il s’occupe de la surveillance du marché, la rédaction de l’annonce, la gestion des appels, les visites, etc. Autrement dit, l’agent immobilier vous offre un suivi tout au long du projet et même après.

En effet, il met le plus possible le bien en valeur, augmente les chances de vente puis vérifie la solvabilité des potentiels acquéreurs. Lors des visites, il s’assure également qu’aucun de vos biens ne soit dérobé. Lorsque vous avez enfin un accord avec un acquéreur, l’agent immobilier vous accompagne dans les démarches juridiques.

Pour choisir le meilleur agent immobilier, vous devez être attentifs à certains critères. En premier lieu, vous devez vous baser sur sa réputation et sa connaissance du marché. Pour ce faire, il vous faut vous fier à son historique de vente et privilégier ceux ayant déjà opéré des ventes près de chez vous. En ce qui concerne la réputation, vous pouvez vous servir du bouche-à-oreille ou encore lire les avis des anciens clients sur internet.

Comme autres critères sur lesquels s’appesantir, on retrouve :

  • La qualité des prestations ;
  • L’écoute et le professionnalisme de l’agent ;
  • Le montant des honoraires ;
  • Les services proposés.

Soyez exigeant avec vos acheteurs sans trop en faire

La vente d’un bien est une transaction immobilière qui se fait entre deux parties. Il y a vous puis il y a l’acheteur. Il est donc nécessaire de l’aborder sereinement afin que les négociations se passent pour le mieux. De ce fait, vous devez anticiper la marge de négociation moyenne, connaître la valeur de votre bien immobilier ainsi que le prix des travaux à réaliser.

appartement à Brest

Vous devez également éviter de brusquer la prise de décision et être prêt à faire une contre-proposition. Autrement dit, vous devez garder la tête froide tout au long de la négociation afin de ne pas réaliser une mauvaise vente. De plus, certains documents doivent obligatoirement être fournis par l’acheteur. Ces documents sont à fournir pour faire l’offre d’achat immobilier, justifier l’identité de l’acheteur et justifier le financement de l’achat immobilier.

On retrouve entre autres :

  • Justificatif de la situation matrimoniale ;
  • Copie d’une pièce d’identité ou Kbis lorsqu’il s’agit d’une entreprise ;
  • Justificatif de domicile dans le cas échéant ;
  • Origine des fonds de l’apport personnel (relevé de compte, compromis de vente en cours ou attestation de donation familiale) ;
  • Information sur la finalité de l’achat immobilier.

N’hésitez donc pas à les exiger pour une bonne transaction.

Mettez le plus possible votre bien en valeur

Bien présenter son bien immobilier permet de le vendre plus rapidement. Pour cela, il existe de nombreuses astuces utiles et faciles à appliquer. Tout part des annonces pour la prospection sur internet. Il faut que les photos associées soient de bonne qualité afin de faire la différence.

Lors des visites, votre bien doit être propre et bien rangé. Cela le rend impeccable et permet de réussir le test de la première impression. Vous devez également être parfaitement préparé à répondre aux diverses questions des potentiels acquéreurs. Afin de passer cette épreuve, il vous faudra présenter des diagnostics à jour, informer sur le quartier, donner des détails sur les impôts locaux et sur la copropriété.

Facebook
Twitter
LinkedIn