En 2019, près de 300 ventes ont été effectuées dans le marché du neuf et plus d’un millier dans l’ancien. Ces chiffres ont chuté pendant les deux années qui suivent à cause de la pandémie, mais devraient remonter la troisième année.

Quelles sont les étapes ?

La mise en vente et l’annonce

Que ce soit pour vendre une belle maison neuve, ou la vente d’immeuble ou autres transactions immobilières tout repose sur la mise en vente et donc la préparation des annonces de vente. Dans cette étape, il y a d’autres préparations à faire :

  • Préparer la maison ou appartement à vendre pour qu’elle soit présentable. Rénover si possible pour qu’elle soit habitable.
  • Prendre des photos et préparer l’annonce. Vous pouvez le faire vous-même ou faire appel à une agence immobilière. Un agent immobilier sera un atout pour la vente rapide d’un bien immobilier. Vous pouvez choisir l’exclusivité, c’est-à-dire travailler avec un seul expert immobilier ou publier l’annonce auprès de plusieurs agences immobilières.
  • Faire une estimation immobilière afin de fixer le prix de vente. Pour faire estimer votre bien, faites appel à un professionnel comme un conseiller immobilier. Visez le juste prix, car trop cher, vous aurez du mal à vendre.

Le compromis ou la promesse de vente

Ces deux actes sont différents dans les détails, mais sont tous les deux des actes signés avant la vente finale. Une vente de biens immobiliers ne passe pas forcément par un compromis de vente ou une promesse. Cependant, avec l’un de ces deux contrats, le vendeur ou l’acquéreur auront une assurance que la vente immobilière pourra se faire. Vous pouvez faire ces actes vous-même ou passer par un notaire ou par un expert immobilier pour la rédaction du contrat.

construction maison neuve

L’acte de vente

C’est le contrat de vente d’un bien immobilier à proprement dit. Contrairement au compromis et la promesse, l’acte de vente passe obligatoirement auprès d’un notaire. La transaction immobilière pour tout immobilier en France est nulle sans le cachet du notaire. Pour l’immobilier neuf, les frais du notaire sont de 2% à 3% tandis que dans l’ancien ce sera de 7% du prix de vente à la charge de l’acheteur.

Les documents à fournir

Plusieurs documents sont à fournir par le vendeur pendant la vente immobilier. Peu importe le type de bien en vente, des documents sont obligatoires.

  • Les documents de diagnostics techniques pour informer l’acheteur de l’état de l’habitation.
  • Les documents juridiques comme le titre de propriété.
  • Les documents financiers pour les appartements dans une copropriété.

Quand vendre ?

Pour une maison à vendre ou pour la vente appartement, il n’y a pas forcément le moment idéal. Même si les experts parlent d’utiliser au mois votre habitation pendant 5 ans avant de revendre, il n’y a pas de loi qui l’exige. Tout dépend de ce que vous voulez. Bien entendu, il faut considérer les signaux du marché immobilier. Par exemple, les biens immobiliers se vendent plus pendant le printemps jusqu’avant la rentrée scolaire. Les périodes de fêtes sont les moins intéressantes.

Comment se préparer ?

Si vous avez un projet immobilier c’est-à-dire des ventes immobilières en vue, voici comment se préparer.

  • Pour la maison : faire des rénovations si besoin, car la vente de biens dépend des cinq premières secondes du ressenti de l’acheteur. Mettez en avant les atouts de votre jolie maison comme le sous-sol par exemple.
  • Pour les documents : n’oubliez aucun détail surtout avec les documents de diagnostic technique. Renseignez-vous auprès du notaire, il a toute la liste à fournir.
  • Pour la transaction : n’oubliez pas qu’il y aura des frais à payer. Si les frais du notaire sont à la charge de l’acheteur, le vendeur à l’obligation des commissions de l’agence immobilière et aussi les différents diagnostics à faire. D’autres frais comme la rénovation peuvent s’y ajouter, mais selon le cas.

maison neuve

Quoi faire une fois vendu ?

Une fois la vente maison ou appartement faite, le vendeur doit partir s’il est encore dans l’habitation. Dans les 6 mois, le notaire aura fait tous les documents sur la transaction. S’il n’y a pas eu réclamation, protestation ou autres annulations, la maison appartiendra à son acheteur. S’il y a eu plus-value dans la vente dans la limite imposée par la loi, le vendeur devra en faire la déclaration. Dans tous les cas, la signature de la vente n’est pas la finalité proprement dite. Les deux signataires du contrat doivent encore finaliser plusieurs formalités. Donc que vous soyez acheteur ou vendeur, renseignez-vous sur les prochaines étapes afin que l’acte de vente soit définitif et que tout soit réglé dans les normes. Après tout cela, vous serez l’heureux vendeur de votre ancien bien.