Limiter les risques du crédit grâce à la garantie de prêt immobilier

projet immobilier
Sommaire

Un prêt immobilier permet aux acquéreurs de faire l’achat d’un bien plus facilement. Seulement, les banques et autres organismes d’assurance ne les octroient que sous condition. Parmi celles-ci, on peut citer la garantie de prêt immobilier. Elle se différencie de l’assurance de prêt, cette dernière protégeant le souscripteur. En quoi consiste alors cette garantie ? Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la garantie de prêt immobilier ?

La garantie de prêt immobilier est mise en place par les banques pour se protéger des impayés après consentement à un emprunt. C’est une pratique commerciale légale, dont le but est d’assurer l’organisme prêteur ou la banque contre les risques du crédit, notamment l’impossibilité pour le souscripteur de rembourser ses mensualités. Grâce à cette garantie, l’établissement pourra continuer à les percevoir sans problèmes. Tout comme l’assurance emprunteur, la garantie de prêt immobilier s’accompagne de frais qu’il convient d’ajouter au montant total de l’emprunt.

Les différents types de garantie de prêt

On distingue plusieurs garanties de prêt immobilier, avec chacune leurs spécificités et des coûts variables :

L’hypothèque

C’est la garantie la plus conventionnelle en cas de défaut de paiement du souscripteur. En effet, un bien immobilier sera saisi par la banque pour rembourser les échéances. L’acte authentique est réalisé devant un notaire. Le bien immobilier en question peut être neuf, en cours de finition ou en rénovation.

La caution de prêt immobilier

On distingue trois types de cautions (voir aussi la Saccef ) :

  • La caution bancaire (découvrez aussi la caution solidaire )
  • La caution solidaire (voir aussi la garantie visale )
  • La caution mutuelle fonctionnaire

La caution bancaire consiste à garantir le paiement de l’emprunt par un autre organisme tel que Crédit Logement. Le formalisme de cette caution est plus simple, sans compter qu’elle est plus abordable. L’avantage avec la garantie Crédit Logement c’est que l’emprunteur est assuré pour toute la durée de son emprunt (voir aussi la néobanque qonto ) immobilier. En savoir plus sur ce spécialiste.

Pour le cautionnement solidaire, le souscripteur désigne un tiers pour se porter garant en cas de défaillance de sa part. Il s’agit ici d’un proche et non d’un organisme, comme dans le cas de la caution Crédit Logement. Il faut toutefois noter que ce type de cautionnement n’est pas très utilisé dans le cadre d’un prêt immobilier, étant donné que les banques préfèrent les cautions bancaires.

Enfin, la caution mutuelle fonctionnaire est dédiée aux fonctionnaires, comme son nom l’indique. Cette garantie peut se révéler intéressante, étant donné que les frais de garantie peuvent être complètement exonérés.

L’Inscription en Privilège de Prêteurs de Deniers

L’IPPD fonctionne plus ou moins comme l’hypothèque. En effet, cette garantie donne l’autorisation à la banque de saisir un bien immobilier pour le mettre en vente en justice, si le souscripteur ne parvient pas à rembourser son crédit. La taxe de publicité foncière est nulle dans ce cas. Toutefois, l’IPPD ne peut porter que sur des biens immobiliers (voir aussi cdc habitat ) existant.

Le nantissement

Le nantissement consiste à rembourser le prêt immobilier grâce à la vente de biens immatériels du souscripteur en cas de défaut de paiement. Il peut s’agir par exemple d’un placement ou d’un contrat d’assurance-vie. Surtout, n’hésitez pas à vous servir d’un simulateur de prêt immobilier pour évaluer plus facilement votre crédit.

Comment réduire les frais de garantie ?

Les frais d’une caution de prêt immobilier sont non négligeables. En effet, ils s’élèvent à 2% de la somme empruntée. La restitution des frais de garantie constitue un véritable frein pour les acquéreurs. Toutefois, il existe des moyens pour les réduire :

Choisir le prêt cautionné

Parmi les options de garantie, le cautionnement reste le plus avantageux pour les investisseurs. Avec le crédit sans hypothèque, ils n’auront pas à signer d’acte authentique de vente pouvant générer d’autres frais, tels que les frais de mainlevée, qui peuvent s’ajouter au coût du crédit. Tout ce que vous aurez à faire, c’est de choisir une société de caution fiable.

Solliciter un courtier immobilier

Ce professionnel de l’immobilier est le mieux placé pour comparer les offres des organismes prêteurs et pour négocier un emprunt. De plus, il se place en tant qu’un organe de conseil pour vous éviter de réaliser un projet non lucratif et pour réorienter par exemple votre achat dans des zones plus stratégiques.

Faire jouer son profil emprunteur

Pour un emprunt immobilier favorable aux deux parties, il est recommandé de négocier les frais de garantie ou d’autres frais importants. Quoi qu’il en soit, la simulation de crédit immobilier reste fortement conseillée pour mieux évaluer les possibilités de financement. En effet, cet outil vous donnera un aperçu du capital que vous pourrez emprunter auprès d’une banque.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn