Sommaire

 

Le secteur de l’immobilier est connu depuis longtemps comme étant un secteur en perpétuelle évolution. C’est un projet de grand investissement, mais il est très rentable. En exerçant dans la promotion immobilière, c’est encore un autre moyen de constituer un revenu sûr sur le long terme. Même s’il s’agit d’une activité assez complexe, elle reste un domaine intéressant et avantageux. Découvrez ici toutes les informations essentielles à propos de la promotion immobilière.

 

Qu’est-ce que la promotion immobilière ?

 

La promotion immobilière

La promotion immobilière est une activité récente, devenue populaire actuellement. Il s’agit d’une branche commerciale du secteur immobilier qui consiste à exploiter des biens immobiliers en vue de les vendre à plusieurs acquéreurs. Ces derniers peuvent les occuper, les exploiter à leur tour ou les louer. L’acteur principal de la promotion immobilière est le promoteur immobilier comme le Groupe Capelli, spécialiste dans le domaine.

 

Les principaux acteurs d’une promotion immobilière

Trois acteurs principaux interviennent dans un projet de promotion immobilière. Ce sont : 

  • le promoteur immobilier (personne physique ou morale) : acteur principal du secteur ayant pour rôle de diriger toutes les opérations pour le compte des futurs acquéreurs ou locataires ;
  • l’aménageur foncier : sa fonction est de traquer, d’acheter et d’aménager les terrains pour les vendre dans les meilleures conditions envisageables ;
  • les acheteurs : promoteurs immobiliers ou particuliers, ils acquièrent des biens immobiliers afin de les revendre avec une plus-value considérable.

Comment faire pour devenir un promoteur immobilier ?

 

Pour devenir un promoteur immobilier, vous devez être titulaire d’un diplôme niveau bac +5 en commerce ou en droit de l’immobilier. Certains opérateurs immobiliers intègrent ce secteur après plusieurs expériences probantes dans ce métier. Toutefois, cela ne garantit pas leur réussite.  Il est préférable d’appuyer ces expériences par une année de formation spécialisée dans une grande école. En outre, le promoteur immobilier doit avoir certaines compétences et qualifications dont : 

  • être rigoureux et méthodique ;
  • avoir plus de dynamisme et un esprit combatif ;
  • avoir des connaissances dans plusieurs domaines : techniques de construction, publicité et commercialisation, architecture, etc. ;
  • avoir un bon sens du relationnel pour collaborer professionnellement avec différents acteurs, etc.

Les étapes de mise en œuvre d’un projet de promotion immobilière

 

Les principales étapes d’une promotion immobilière

Un projet de promotion immobilière s’effectue en plusieurs étapes. En voici quelques-unes : 

  • la recherche foncière et l’évaluation du terrain à acquérir ;
  • le montage de l’opération suivi de la recherche de financements ;
  • l’achat des travaux et le suivi quotidien de l’opération ;
  • la commercialisation via une campagne de communication pour attirer un maximum d’acquéreurs et d’investisseurs ;
  • la construction de l’opération pendant laquelle le promoteur assure le suivi des opérations et la gestion des imprévus ;
  • la livraison et le suivi de garanties : garantie de parfait achèvement, garantie de bon fonctionnement et garantie décennale

La réglementation en vigueur

Malgré le fait que la promotion immobilière soit une activité relativement récente, elle est très encadrée. Effectivement, trois textes majeurs réglementent particulièrement le secteur du logement (construction des biens d’habitation) : 

  • la loi du 3 janvier 1967 : pour la vente d’immeubles à construire ;
  • la loi du 16 juillet 1971 : pour les opérations réalisées par les sociétés de construction ;
  • la loi du 4 janvier 1978 concernant la responsabilité et l’assurance dommages ouvrage et la garantie décennale obligatoire.

Il existe également différents types de contrats liant le client et le promoteur et qui sont encadrés par la loi dont les plus courants sont : 

  • le contrat de promotion immobilière ou CPI ;
  • le contrat de vente en l’état futur d’achèvement ou VEFA.

Le financement

Se lancer dans un projet de promotion immobilière requiert des besoins de financements conséquents. Après l’estimation du coût global du projet, il faut savoir qu’il existe trois sources de financement possibles : 

  • le financement bancaire ;
  • les VEFA ou ventes en l’état futur d’achèvement ;
  • les fonds propres pouvant être complété par le financement participatif
Facebook
Twitter
LinkedIn